Rencontre Von-Mally–Premier ministre: Serge Clair au menu

Avec le soutien de
Nicolas Von Mally demande la démission de Serge Clair.

Nicolas Von Mally demande la démission de Serge Clair. 

La bras de fer entre Nicolas Von-Mally et le chef commissaire de Rodrigues, Serge Clair, passe à une étape supérieure. Le Minority Leader rencontre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans l’après-midi de ce vendredi 10 août, pour «dénoncer» son adversaire politique. 

Par ailleurs, Nicolas Von-Mally a rencontré Xavier-Luc Duval, le leader de l’opposition, à son bureau, hier. «Il y a trop de choses qui se passent à Rodrigues. Notre démarche est d’en aviser le gouvernement central», dit-il.

Le leader du Mouvement rodriguais a porté plainte au bureau du Central Criminal Investigation Department (CCID) hier après-midi, jeudi 9 août. Cette démarche survient deux jours après qu’il a déposé une motion de blâme contre Serge Clair, réclamant sa démission. Le débat à ce sujet se fera le 28 août.

Deux facteurs ont poussé Nicolas Von-Mally à entreprendre cette démarche auprès de la police. D’abord, il y a eu la publication du rapport de l’Audit, qui avait noté des manquements dans les dépenses effectuées par l’administration régionale de Rodrigues. À sa sortie des locaux du CCID hier, le Minority Leader a accusé le gouvernement régional de s’adonner à des «juicy business» dans l’île.

L’autre sujet qui préoccupe Nicolas Von-Mally, c’est le constat de l’ancien juge Paul Lam Shang Leen sur la responsabilité de l’Organisation du peuple de Rodrigues (OPR) dans la tentative de transfert d’un policier de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). Cela, après que l’officier a arrêté un trafiquant de drogue qui serait proche de l’OPR.

«Le président de la commission d’enquête sur la drogue a cité l’OPR et le Chef commissaire comme ayant été impliqués dans la tentative de transfert d’un membre de l’ADSU après l’arrestation d’un trafiquant de drogue, également un bouncer de ce parti. Il est temps que Serge Clair démissionne pour aller laver son honneur. À Maurice, le Deputy Speaker et une ministre ont donné l’exemple», précise Nicolas Von-Mally.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires