Kidnapping allégué: une affaire de vengeance serait derrière l’enlèvement d’une adolescente

Avec le soutien de
Le père de la jeune fille est lui aussi sous le choc.

Le père de la jeune fille est lui aussi sous le choc.

Juliette* est encore traumatisée. Cette adolescente de 16 ans est admise à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, depuis mercredi après-midi. La jeune fille, une habitante de Surinam, allègue avoir été kidnappée par trois individus, dont deux cagoulés, mercredi matin alors qu’elle se rendait au collège. 

Ce jour-là, Juliette, qui fréquente un établissement à Rose-Belle, se trouvait près d’un arrêt d’autobus à Nouvelle-France, lorsque les malfrats l’auraient embarquée de force à bord d’une fourgonnette blanche. Le père de Juliette, âgé de 51 ans, toujours sous le choc, raconte qu’une affaire de vengeance serait derrière ce kidnapping, car sa fille avait déjà eu un accrochage avec un habitant de la localité.

Juliette, pour sa part, a expliqué à la police qu’elle connaissait l’un de ses ravisseurs qui n’était pas cagoulé. Le suspect serait proche de l’un des voisins qui aurait l’habitude d’embêter l’adolescente. 

Le quinquagénaire revient sur les évènements. «Mo inn gagn enn kall mo tifi dir mwa vinn rod li, li pa koné kot li été. Bann dimounn inn pran li inn alé apré inn kit li enn lot plas.» Le père soutient qu’il lui aurait alors demandé de prendre un bus et de se rendre au poste de police. Les ravisseurs auraient abandonné la collégienne à Phoenix. Juliette a effectivement pris un autobus et s’est arrêtée à Port-Louis et s’est alors dirigée au poste de police des Line Barracks pour raconter sa mésaventure. 

 
 

Lors de sa déposition, la victime a expliqué qu’elle aurait été kidnappée non loin d’un arrêt d’autobus à Nouvelle-France. Le véhicule à bord duquel elle s’est retrouvée a fait demi-tour pour se diriger à Curepipe et aurait ensuite pris la direction de Floreal et Phoenix où on lui aurait autorisé à descendre. Elle a ajouté que les malfrats auraient tenté de lui administrer une seringue et ont essayé de mettre une substance dans sa bouteille d’eau. 

La police de Nouvelle-France a été alertée. Les suspects sont recherchés. 

(*prénom modifié) 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires