Lallmatie: Yash Lobin ou l’envie d’aider ceux dans le besoin

Avec le soutien de
Yash Lobin n’a pas chômé depuis son intronisation comme président du Lions Club de Flacq.

Yash Lobin n’a pas chômé depuis son intronisation comme président du Lions Club de Flacq.

Âgé d’une quarantaine d’années, ce père de famille est membre du club depuis sa création, soit il y a cinq ans. Membre très actif, il a toujours servi le club avec dévouement.

Marié à Madhvi et père de deux filles, Yashvi et Mishti, cet homme dynamique confie que c’est grâce à son cousin, Vinesh Seetohul, qu’il a été amené à se joindre au Lions Club. «Il est membre du Lions Club de Curepipe et nous sommes très proches. Lorsqu’il a réalisé que mon désir était d’aider les démunis et ceux dans le besoin, il m’a conseillé d’intégrer le club de Flacq», confie Yash. Et c’est ainsi que débute son parcours dans le club.

«De voir mon cousin participer aux différentes activités du Lions Club, cela m’a inspiré et m’a donné l’envie d’aider les autres», ajoute notre interlocuteur. Finalement, le Lions Club est devenu sa plate-forme d’action. Depuis le 1er juillet, Yash Lobin a succédé à Arvin Bissessur.

Il mise sur la carte de la continuité. Depuis qu’il préside aux destinées du club, il a participé à de nombreuses activités comme la campagne sur la sécurité routière à Bon-Accueil, organisée en collaboration avec le conseil de ce village. «Prenant en considération le nombre de morts sur nos routes, nous avons organisé cette activité pour sensibiliser la population sur les causes et les conséquences des accidents fatals», explique Yash Lobin. Par ailleurs, il a également fait don d’un téléviseur à l’hospice Chiranjeev Ashram de Belle-Mare et a prêté main-forte lors d’une clean-up campaign à Mon-Ida.

«Notre devise est ‘Nous servons’ et nos priorités sont la préservation de l’environnement, l’allégement de la pauvreté. Nous voulons aussi contribuer à aider les enfants souffrant de cancer et les diabétiques

Dans un premier temps, une campagne de nettoyage a eu lieu à Mont-Ida et «cela a été une grande réussite car l’événement a vu la participation de tous les membres du club et des habitants de ce village».

Yash Lobin rappelle aussi qu’un des gros projets en cours est le «coral farming» qui a débuté dans le sud de l’île et qui va se poursuivre à Palmar sous son mandat. Il avance que c’est un projet visant avant tout à protéger nos lagons. «De jour en jour, nos lagons se détériorent et si on n’agit pas, il n’en restera rien dans les années à venir. D’où le lancement de ce projet qui me tient particulièrement à coeur.»

Et si un jour, il lui arrivait de ne plus faire partie d’aucun club de service, il précise qu’il continuera à être actif dans le social car aider les autres est dans son ADN.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires