Santé - Épidémie d’Ebola: Maurice aux aguets

Avec le soutien de
(Photo d'illustration) Tous les passagers en provenance de la République du Congo sont soumis au détecteur thermique.

(Photo d'illustration) Tous les passagers en provenance de la République du Congo sont soumis au détecteur thermique.

33 personnes sont décédées du virus d’Ebola la semaine dernière. Les chiffres viennent du ministre de la Santé congolais. Et cela, seulement une semaine après avoir annoncé la fin de l’épidémie d’Ebola. Il existerait au moins 43 cas suspects. À Maurice, les autorités veillent au grain. S’il est encore trop tôt pour déclencher l’état d’urgence, le ministère de la Santé se tient prêt.

«Il y a une surveillance active pour les passagers en provenance de la République du Congo et d’autres pays d’Afrique», indique le Dr Fazil Khodabaccus, responsable de la Communicable Disease Unit à la Santé. Ce dernier explique qu’il existe déjà un plan d’action dans l’éventualité d’une épidémie au Congo.

Jusque-là, les passagers en provenance de certaines destinations africaines sont appelés à remplir des health cards et à se soumettre au détecteur thermique de l’aéroport. Si un cas suspect est détecté, le passager est transféré à l’hôpital de Souillac. «Là-bas, tout est prêt au cas où un passager est contaminé », souligne le Dr Khodabaccus. Mais jusqu’ici, personne n’a été envoyé en quarantaine, rassure-t-il.

Au niveau du Passport and Immigration Office, l’on explique n’avoir reçu aucune directive du ministère de la Santé quant aux nouveaux cas d’Ebola au Congo. Le département de la santé doit suivre les règles sanitaires établies à l’arrivée des passagers. Les autorités portuaires sont aussi sur le qui vivre. L’on veille aussi à ce que les procédures de dépistage soient respectées. D’ailleurs, il y a déjà des directives établies si jamais un cas suspect est détecté.

En 2014, un expert de l’Organisation mondiale de la santé s’était déplacé à Maurice pour aider le pays à se préparer à une éventuelle propagation du virus. Aucun cas n’avait cependant été répertorié dans le pays.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires