Casinos de Maurice: hausse salariale de 10 % pour les employés

Avec le soutien de
Brady Ponnusami (au centre), président du syndicat des casinos, lors d’une rencontre avec la presse, en mars dernier, à Port-Louis.

Brady Ponnusami (au centre), président du syndicat des casinos, lors d’une rencontre avec la presse, en mars dernier, à Port-Louis.

Améliorer le bien-être des employés de ses casinos. C’est la motivation première de la SIC derrière les nouvelles conditions de travail ratifiées hier.

Un accord, débouchant sur une convention collective, a finalement été conclu et signé entre la direction de la State Investment Corporation (SIC) et le syndicat des travailleurs des Casinos de Maurice, lundi 6 août, à Port-Louis. Cela, après plusieurs mois de discussion, entrecoupés de manifestations. À présent, la SIC devra décaisser Rs 33 millions supplémentaires, par année, pour mettre en œuvre ces nouvelles recommandations.

Le directeur général de la SIC, Prem Beejan, se dit satisfait du déroulement des négociations. Huit nouveaux points ont été ajoutés au Collective Agreement. «Tous les employés vont recevoir une augmentation salariale de 10 %, qui prend effet à compter de juillet 2017. Autre bonne nouvelle, c’est que la SIC va augmenter sa contribution au plan de pension des employés, passant de 6,8 % à 11,8 %.»

Pour Prem Beejan, les discussions se sont déroulées avec tout le professionnalisme voulu. «Les négociations ont eu lieu avec beaucoup de sérieux. Nous avons aussi le souci de rendre les casinos rentables.»

Autre nouveauté : l’augmentation de l’indemnité de repas. Il passe de Rs 55 à Rs 80. Le nombre de congés payés a aussi été revu à la hausse, passant de 60 à 75 jours. Également, les employés, qui travaillent directement avec le public, tels les caissiers ou les réceptionnistes, bénéficieront d’une allocation pour leurs soins au quotidien, soit Rs 300 pour les dames et Rs 200 pour les hommes.

«Une allocation mortuaire de Rs 5 000 sera donnée aux familles en cas de décès ou encore une somme de Rs 3 000, comme allocation de maternité, sera octroyée aux mères ayant accouché.» Prem Beejan souligne que ces amendements sont pour la période de 2017 à 2022. «Pour subvenir à ces dépenses, la SIC devra débourser un surplus de Rs 33 millions. Nos quatre casinos devront gagner au moins Rs 100 millions par an.Donc, ils devront faire des profits d’au moins Rs 8 millions par mois.»

Par ailleurs, le président de la Casino Employees Union, Brady Ponnusami, est lui aussi satisfait de ces retombées. «Les sacrifices ont été payants. Je tiens, au nom des membres de l’exécutif, à remercier nos deux négociateurs, Jack Bizlall et Ivor Tan Yan.» Toutefois, il soutient que la lutte est loin d’être terminée. «Nous allons nous battre pour l’avenir des casinos. Le bien-être des employés doit aussi être pris en considération.»

Trois nouveaux postes : une trentaine de candidatures reçues

La SIC Management Services est en quête de trois personnes pour occuper des postes au niveau de l’opération des quatre casinos de la SIC. À hier, date butoir de la soumission des requêtes pour ces postes, la SIC se trouvait en présence d’une trentaine de lettres de motivation. «Mais il n’y a personne en interne qui a fait acte de candidature.» Cela concerne les postes de «Chief Executive Officer», d’«Operations Manager» et de responsable des ressources humaines. Toutefois, pour Prem Beejan, directeur général de la SIC, le plus important est d’avoir des gens expérimentés. «Pour le poste d’Operations Manager, les diplômes ne sont pas aussi importants. Il n’y a pas de poste taillé sur mesure, tout le monde peut le faire. Il faut juste avoir l’expérience requise et connaître tous les secteurs dans le bon fonctionnement d’un casino.» À présent, ce sera à une firme de consultant local d’éplucher les dossiers et de choisir les candidats qui passeront un entretien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires