Accident à L’Escalier: la route fait une 106ème victime

Avec le soutien de
La victime avait neuf petits-enfants «qui étaient la prunelle de ses yeux».

La victime avait neuf petits-enfants «qui étaient la prunelle de ses yeux».

Chandramah Kona Herkanaidu Letchanna, âgée de 69 ans, a rendu l’âme hier, après avoir passé une semaine aux soins intensifs de l’hôpital Victoria, Candos. Cette habitante de La Sourdine, L’Escalier, avait été percutée par une voiture, le lundi 30 juillet, alors qu’elle se trouvait sur un passage pour piétons menant à une boulangerie.

Le conducteur de la Nissan, Faizal Peerbaccus, un laboureur de la région, a continué sa route et s’est ensuite rendu au poste de police de L’Escalier pour signaler l’accident. Il a été arrêté hier après-midi sous une charge provisoire d’homicide involontaire.

L’homme de 57 ans a expliqué que le jour de l’accident, il a tout fait pour éviter une collision entre lui et la vieille dame qui a subitement traversé la route devant lui. Mais son rétroviseur l’a touchée et elle est tombée. Après l’accident, le Service d’aide médicale d’urgence a transporté Chandramah Kona Herkanaidu Letchanna à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, où elle a subi plusieurs interventions chirurgicales.

«Séki pe pas ladan ki konn nou soufrans. Sofer-la pa pou mank nanyé li. Nou kinn perdi nou mama», lâche Saneev Kona Herkanaidu Letchanna, fils de la victime. Cet employé de la Compagnie nationale de transport raconte que le jour du drame, sa mère, très débrouillarde malgré son âge avancé, s’est réveillée tôt et s’est rendue à la boulangerie comme à l’accoutumée. Vers 6 h 20, Sanjeev Kona Herkanaidu Letchanna a reçu un appel de sa fille pour l’informer que la sexagénaire a été victime d’un accident. En se rendant sur place, il a constaté la gravité de l’accident. Il s’est alors précipité à l’hôpital de Rose-Belle. Les médecins de service l’ont prévenu que l’état de santé de la victime était grave.

Toutefois les proches de Chandramah Kona Herkanaidu Letchanna gardaient l’espoir de la revoir vite sur pied. Son fils a reçu un appel du personnel de l’hôpital hier, peu avant midi…

«Ma maman était quelqu’un qui aimait faire ses affaires par elle-même. Elle ne dépendait de personne. Elle veillait sur ses neuf petits-enfants qui étaient la prunelle de ses yeux. C’était une maman exceptionnelle», confie Sanjeev Kona Herkanaidu Letchanna.

Cet habitant de La Sourdine fait ressortir que sa mère a toujours respecté le code de la route. «Je demande aux autorités de renforcer la loi et aux policiers de faire justice», lance-t- il. Les funérailles de la sexagénaire auront lieu demain, des proches étant attendus à Maurice.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires