Albion: Des travaux d’excavation de roches au point mort

Avec le soutien de
C’est à Pointe-aux-Caves que des excavations ont lieu, non loin de là où devrait se trouver le Petroleum Hub contesté.

  C’est à Pointe-aux-Caves que des excavations ont lieu, non loin de là où devrait se trouver le Petroleum Hub contesté.  

Les habitants d’Albion ont craint le pire, le mois dernier, quand ils ont assisté à des travaux d’excavation de roches. Ils voyaient déjà la jetée du Petroleum Hub prendre forme devant le phare.

Le Petroleum Hub et sa construction étaient de retour au Parlement lors de la séance des questions parlementaires de mardi. L’interpellation du député Guito Lepoigneur du Parti mauricien social-démocrate (PMSD), a arraché quelques révélations du ministre du Commerce Ashit Gungah. Le député de l’opposition voulait avoir de plus amples informations sur la zone tampon, qui entourera la future jetée, mais aussi sur des travaux d’excavation de roches, qui avaient eu lieu quelques mois plus tôt.

 «Ce sont les habitants qui en ont fait part. Cela les a inquiétés de voir des travaux en cours dans la zone du futur Petroleum Hub. On sait que ce projet est contesté par les habitants», a lancé Guito Lepoigneur.

À l’Assemblée législative mardi, le ministre Ashit Gungah a tenté de se montrer rassurant par rapport aux travaux d’excavation de roches qui ont eu lieu. Dans sa réponse, il a affirmé qu’une étude de faisabilité était en cours à propos de la viabilité du projet.

«L’étude de faisabilité est attendue pour la fin de l’année mais le travail de faisabilité ne comprend pas la zone où les travaux d’excavation de roches ont eu lieu», a répondu le ministre au député bleu. «J’ai été informé par le ministère de l’Environnement qu’un Stop Order avait été assigné à la compagnie Pradeep Ltd le 31 juillet 2017 pour des excavations sans permis et Environmental Impact Assessment (EIA) à Pointe-aux-Caves, à Albion. Les travaux ont été arrêtés et Pradeep Ltd a déposé une demande d’EIA au ministère de l’Environnement en septembre de la même année et celle-ci est toujours en train d’être étudiée.»

Pourtant, le mois dernier, des habitants se sont tournés vers la police de l’Environnement après que les travaux d’excavation ont repris. Dans sa réponse parlementaire Ashit Gungah a concédé ce point.

«En juin 2018, les fonctionnaires du ministère de l’Environnement et la police de l’Environnement ont remarqué que les travaux d’excavation de roches avaient recommencé. Des actions légales ont été prises contre Pradeep Ltd pour n’avoir pas respecté le Stop Order», a dit le ministre du Commerce.

Parmi ceux qui ont contesté ces excavations se trouve le Kolektif Say No To Petroleum Hub. Il avait très vite porté plainte à la police de l’Environnement. Ce qui l’a surpris c’est que l’excavation avait lieu à l’endroit où devra se situer le Petroleum Hub. D’autre part, cela soulevait plus de questions sur les tenants et aboutissants du projet.

«Nous voulons savoir en quoi cela consiste exactement, Il y a encore beaucoup de zones d’ombre autour du projet du Petroleum Hub. C’est pour cela que nous sommes aux aguets», a expliqué Jean José Bax. «Comme on n’arrête pas de le répéter, ce sera un danger environnemental.»

L’autre partie de la question de Guito Lepoigneur était aussi axée sur la zone tampon du Petroleum Hub. Le député voulait savoir s’il y aura aussi des «acquisitions obligatoires» de terrains et de maisons. Ce à quoi Ashit Gungah a répondu dans un premier temps qu’il fallait «attendre les retombées de l’étude de faisabilité pour savoir si le projet irait de l’avant» avant de parler d’acquisition obligatoire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires