Les bactéries commencent à aimer l’alcool

Avec le soutien de

Non, elles ne sont pas alcooliques, mais deviennent plus résistants à l’alcool. Certaines bactéries qui provoquent les troubles intestinaux ne sont plus affectés par les gels à base d’alcool, et cela commence à poser problème dans les hôpitaux, démontre une étude en Australie.

«C’est la première fois que nous voyons des bactéries qui deviennent résistant à l’alcool» affirme Timothy Stinear, un des auteurs de cette étude publiée dans le magazine Science Translational Medicine. Ils ont découvert qu’après 2009, l’année où les produits sanitaires pour les mains ont été démocratisées, les bactéries ont devenues 10 fois plus résistantes.

Pour l’étude, les scientifiques ont utilisé plusieurs types de gels à base d’alcool. Le résultat est alarmant. Avec la plupart des gels qui contiennent 60% d’alcool qui sont commercialisés, les bactéries survivent assez longtemps pour se multiplier. Il faut un produit avec au moins 70% d’alcool pour venir à bout des microbes. «J’ai toujours pensé que l’alcool était une arme de destruction massive, mais les bactéries ont évolué très vite. On parle d’organismes qui peuvent de démultiplier en 30 minutes» explique Lance Price, un autre scientifique. L’autre constat est que ces bactéries, qui développent une résistance à l’alcool, sont aussi immunes à plusieurs antibiotiques, ce qui fait qu’elles se propagent très vite à l’intérieur des hôpitaux.

Leur conseil est simple: continuer à utiliser l’eau tiède et le savon en plus des gels nettoyants pour les mains.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires