Beau-Bassin-Rose-Hill: une «infrastructure morte» rebaptisée Marclaine Antoine

Avec le soutien de
Après deux rejets, le nom de Marclaine Antoine sera donné à l’amphithéâtre en plein air du Quorum.

Après deux rejets, le nom de Marclaine Antoine sera donné à l’amphithéâtre en plein air du Quorum.  

La mairie a voulu rendre hommage à Marclaine Antoine. Or, la décision prise mardi a causé bien des remous à la table du conseil des deux villes.

Le nom de Marclaine Antoine a eu du mal à passer au conseil municipal de Beau-Bassin--Rose-Hill. Après deux rejets, mardi, le maire et les conseillers ont finalement accepté de donner son nom à un amphithéâtre en plein air, au Quorum. Ce qui a suscité l’indignation de l’opposition, qui trouve que le lieu est «infrastructure morte, où il n’y a jamais d’activité».

Le point final du riche parcours de Marclaine Antoine – arrangeur musical, griot, conteur, ancien conseiller au ministère des Arts et de la culture – est survenu en novembre 2017. Habitant de Camp-Levieux, c’est à l’ombre d’un immense sapin qu’il a vécu. Et qu’il prodiguait des conseils à qui voulait l’entendre, dans le monde musical.

Il y a près de deux mois, la conseillère bleue, Wendy Delord a proposé de donner le nom de Marclaine Antoine à un terrain de foot situé avenue Crétin. La motion a été rejetée. C’est le nom d’Yves Crétin qui a été choisi à la place.

L’opposition est revenue à la charge en proposant cette fois de donner le nom du griot au stade de Camp-Levieux. Ce qui a été à nouveau rejeté par le conseil municipal.

Mardi, retour de la motion sur la table du conseil. Sauf que cette fois, c’est un conseiller de la majorité qui a proposé que le nom de Marclaine Antoine soit donné à l’amphithéâtre en plein air du Quorum. Indignation du côté des bleus. «Depuis plus de dix ans, il n’y a jamais rien là-bas.» Des mots durs ont été échangés. Le maire, Ken Fong, a été traité de «dictateur». Un conseiller a été expulsé.

Ken Fong a justifié les deux refus consécutifs. «On ne pouvait pas honorer un artiste de la stature de Marclaine Antoine en donnant son nom à un terrain de foot.» S’il reconnaît que cet amphithéâtre en plein air «pa pé servi», le maire affirme qu’il suffit d’y «tondre l’herbe et de consolider les lieux». Le maire précise qu’il a aussi rencontré «un bénévole qui veut y organiser des activités»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires