PNQ: Ivan Collendavelloo en mode ironie sur la question du blackout artificiel

Avec le soutien de
 Le leader de l'opposition a interrogé le ministre des Utilités publiques sur la commande de deux nouvelles turbines à gaz

 Le leader de l'opposition a interrogé le ministre des Utilités publiques sur la commande de deux nouvelles turbines à gaz

Pas d’accrochages ce vendredi 3 août au Parlement lors de la Private Notice Question concernant deux turbines à gaz commandées par la Central Electricity Board, mais beaucoup d’ironie et de sarcasme.La joute verbale entre Ivan Collendavelloo et Xavier Duval a tenu l’Assemblée en haleine.

Le Leader de l’opposition s’est intéressé aux turbines de Nicolay. Il a interrogé le ministre des Services publics sur la commande de deux nouvelles turbines à gaz. Selon Ivan Collendavelloo, ces deux nouvelles turbines seront utilisées en cas d’urgence alors que Xavier Duval a maintenu que cet approvisionnement se fait dans l’éventualité d’un blackout qui sera artificiellement causé par le retrait de deux turbines existantes.

Xavier Duval a aussi demandé pourquoi les deux anciennes turbines de la station électrique de Nicolay seront hors service alors qu’elles n’ont pas encore atteint la limite de vie. Il estime que ces deux turbines peuvent encore produire 200 000 heures d’électricité. Ce que le ministre a réfuté. “I don’t agree. We can debate on and on”, a rétorqué le ministre face aux arguments du leader de l’opposition.

L'appel d'offres pour les deux nouvelles turbines n’a pas été alloué car le Central Procurement Board n’a pas encore fait connaître sa position sur la question. Mais Xavier Duval a insisté que les deux turbines existantes de Nicolay n’ont pas besoin d’être remplacées, et qu’un investissement de Rs 8 milliards n’est pas justifié. Pour lui, ces turbines seront enlevées par exprès pour causer l’urgence mentionnée par Ivan Collendavelloo. “I deny each of these allegations”, a simplement répondu le ministre, affirmant que Xavier Duval veut délibérément induire la population en erreur. Il a dit à Xavier Duval qu’il ne gère pas le pays comme “a taxi brousse of Madagascar”.

Xavier Duval a aussi avancé qu’Ivan Collendavelloo ne maîtrise pas le sujet. Sans s’énerver, ce dernier a répondu qu’il a une équipe de son ministère qui travaille sur ce dossier. “But then, maybe the whole world is wrong and only one person is right” a ironisé le No. 2 du gouvernement.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires