Blanchiment d’argent: Fabio Tony Riacca veut retrouver la liberté

Avec le soutien de
La motion de mise en liberté conditionnelle sera débattue le 14 août.

La motion de mise en liberté conditionnelle sera débattue le 14 août.

Fabio Tony Riacca fait face à douze accusations formelles de blanchiment d’argent devant la Cour intermédiaire. Ce jeudi 2 août, par le biais de son avocat, Me Raouf Gulbul, l’accusé a réclamé la liberté conditionnelle. La motion sera débattue le 14 août. 

Il est reproché au suspect, plus connu comme «Ti gro sinwa», d’avoir transféré d’importantes sommes d’argent à Christelle Bibi, accusée de blanchiment d’argent, et Oumeshlall Ramsarran en 2016. Fabio Tony Riacca, un Quatrebornais âgé de 31 ans, aurait effectué un transfert Rs 40 000 dans un premier temps, puis de Rs 140 000 à Christelle Bibi, à Eau-Coulée. Qui plus est, le suspect aurait reçu une somme de Rs 700 000 de deux individus nommés Reaz et «Rasta» au cours de la même période.

À Oumeshlall Ramsarran, Fabio Tony Riacca aurait transféré Rs 1 900 000. Au total, il aurait envoyé la somme de Rs 2 080 000 à ce dernier et Christelle Bibi. Montant soupçonnée de provenir de sources occultes.

Fabio Tony Riacca devra de nouveau se présenter en Cour le 16 novembre pour indiquer s’il plaidera coupable ou non sous les 12 accusations de blanchiment d’argent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires