Commission drogue: le comité interministériel débute ses travaux «bientôt»

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth place toute sa confiance en l’ex-juge Lam Shang Lee.

Pravind Jugnauth place toute sa confiance en l’ex-juge Lam Shang Lee.

Le comité interministériel chargé de se pencher sur le rapport de la commission d’enquête sur la drogue, rendu public vendredi 27 juillet, a déjà été institué. Et, «bientôt», le comité, qu’il présidera, se mettra au travail. Déclaration du Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce mercredi 1er août, à l’issue de la National Awards Ceremony au MGI.

Le Premier ministre est, par ailleurs, revenu sur la nomination de l’ex-juge Paul Lam Shang Leen pour enquêter sur la disparition de 16 kilos d’héroïne des 135 kilos saisis au port en mars 2017. «Au sein du gouvernement, nous avons pensé que comme la commission d’enquête sur la drogue vient de compléter son rapport, il est la personne la plus appropriée pour mener l’enquête.» Pas sûr toutefois que Sanjeev Teeluckdharry, qui a dû démissionner de son poste de Deputy Speaker dans le sillage du rapport, soit du même avis…

Pravind Jugnauth dit avoir eu l’occasion de parler à l’ex-juge Lam Shang Leen, qui ne se trouve pas au pays actuellement. «Bizin koné ki’nn arivé. C’est à Paul Lam Shang Leen de trouver la vérité.»

Autre actualité : la nomination de Bobby Hurreeram comme Deputy Speaker. «Li pé asim so responsabilité kouma bizin.» Et que pense-t-il du premier ruling du tout nouveau Deputy Speaker ? Ce dernier a, en effet, expulsé le leader du MMM, Paul Bérenger, hier, mardi 31 juillet, après qu’il a traité le ministre Etienne Sinatambou de «Pinocchio».

«Le peuple doit juger le comportement de Paul Bérenher et du PTr à l’Assemblée nationale. Surtout au moment où le Finance Bill, qui comporte 68 amendements, devait être voté.» À ce propos, Pravind Jugnauth a salué l’intervention du leader de l’opposition sur ce projet de loi. «MMM, PTr, enn lopozision walk-out. Mo dir Bérenger bonne continuation.»

Publicité
Publicité

Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue a été rendu public vendredi 27 juillet. Et les répercussions sont nombreuses. Le barreau notamment y est mis à mal ; les noms de plusieurs avocats, dont Me Raouf Gulbul, sont cités, la commission Lam Shang Leen recommandant des enquêtes approfondies. Le gouvernement n’est pas non plus sorti indemne. Cités dans le rapport, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry ont dû «step down». Diverses institutions sont également montrées du doigt.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires