Maltraitance alléguée: filmée alors qu’elle «battait» sa fille trisomique

Avec le soutien de
La famille soutient être victime d’une «vengeance».

  La famille soutient être victime d’une «vengeance».  

L’histoire bouleverse. Vendredi 27 juillet, une «dénonciatrice» contacte la rédaction de l’express pour signaler un cas de maltraitance dont serait régulièrement victime une enfant, atteinte de trisomie 21. «Je ne pouvais pas passer cela sous silence, il fallait alerter la presse.»

Vidéo à l’appui, elle nous a raconté le calvaire que vivrait la fillette, âgée de 12 ans. On la voit de dos. À ses côtés, une jeune femme, qui serait sa mère. Cette dernière tient dans sa main un morceau de bois, une sorte de planche. Soudain, elle tire sur les cheveux de la fillette, lui assène des coups sur la jambe. Les voix sont étouffées. «To soulié to pa pé rodé, kifer to’nn al laba ?» demande la femme à l’enfant. Les pleurs et les supplications de celle-ci n’y feront rien…

 
 

Direction Albion. C’est là que vit la famille. Un homme nous accueille. Nous filmons la rencontre en caméra cachée. Une dame âgée apparaît. Notre présence déplaît. «Pa koné ki kalité dimounn zot fer vinn dan mo lakaz.» La grand-mère tourne le dos et se dirige vers un couloir où l’on peut l’entendre crier plusieurs noms.

Deux hommes apparaissent à leur tour. La tentative d’intimidation ne porte pas ses fruits. On nous demande la raison de notre visite. La vidéo que l’on a reçue a été expédiée par une personne qui veut nuire à la famille, assurent les uns et les autres, surtout la grand-mère de la fillette, très en verve. «Vanzans sa…»

La mère arrive à son tour. La panique se lit sur son visage. Elle n’a pas le temps de nous parler, elle est occupée en cuisine. Quid de la vidéo dans laquelle on la voit battre sa fille ? «Manti sa! Zamé inn bat zanfan-la. Vidéo-la foss sirman ou’nn mal trouvé, ti pé fer nwar nwar…»

Serait-ce là un aveu déguisé ? En tout cas, ça y ressemble fort. Les trois autres personnes présentes dans la pièce y vont de leurs hypothèses aussi, histoire sans doute de convaincre les sceptiques.

La fillette est là, assise sagement dans un fauteuil. Elle porte une robe rouge, son regard innocent transperce le cœur. Elle essaie de s’exprimer, de raconter des choses, mais n’y parvient pas. Elle se fait malmener sous nos yeux, sa grand-mère l’attrape par le bras. La dame âgée ira même jusqu’à soulever la robe de la petite pour nous prouver qu’elle ne porte pas de traces de blessures ou de coups sur le corps…

Agacée, la petite s’échappe de l’emprise de sa grand-mère et s’assied de nouveau sur le fauteuil. Elle y restera jusqu’à notre départ…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires