Accident mortel à La Gaulette: «Madam ki ti pé kondir-la ti an larm akoz lot-la ti blésé»

Avec le soutien de
La voiture à bord de laquelle se trouvait Bianca Cimioti et son amie.

La voiture à bord de laquelle se trouvait Bianca Cimioti et son amie.

«Mo’nn tann enn son féray inn tonbé, monn al gété…» Adriano Rossan, 17 ans, qui était en compagnie de sa soeur, Nathalie Landinaffe, 19 ans, a alors constaté qu’une voiture avait heurté un garde-fou. C’était hier, samedi 28 juillet, à La Gaulette. Un accident auquel n’a pas survécu Bianca Cimioti, une Quatrebornaise âgée de 61 ans. Elle est la 100e victime de la route depuis le début de l’année.

«Madam ti pé asiz akoté kondiktris-la inn bien blesé», racontent les jeunes gens encore sous le choc. La police et le SAMU sont arrivés sur place peu de temps après. «Madam ki ti pé kondir-la ti an larm akoz lot-la ti blésé...»

 
 

Bianca Cimioti se trouvait, en fait, en compagnie de son amie, Madame Pyndiah. Une amitié de longue date liait les deux copines. Elles avaient décidé, comme souvent, d’aller «voir du pays».

Les pompiers ont aidé les policiers à extirper les victimes de la carcasse. Le corps de Bianca Cimioti a été transporté à l’hôpital Victoria, à Candos. L’autopsie a révélé qu’elle a succombé à des blessures à la poitrine. Madame Pyndiah, qui a été admise en salle, a été soumise à un alcootest qui s’est révélé négatif. La police de la Gaulette a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.

Entre-temps, chez les Pyndiah, la consternation se mêle à la douleur. «Je viens de rentrer au pays, ma femme et moi habitons au Danemark et nous sommes en vacances», confie le frère de Madame Pyndiah, bouleversé. «Tout ce que je sais, c’est que ma sœur est admise à l’hôpital Candos. C’est une bonne conductrice et je suis attristé par ce qui s’est passé.»

Il explique que Bianca Cimioti et elle sont «soudées comme les doigts de la main.» Les deux amies habitent tout près l’une de l’autre. «Je ne saurais vous dire comment s’est produit cet accident. Le malheur nous accable.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires