Soirées échangistes: les langues commencent à se délier

Avec le soutien de
Une soirée privée a eu lieu hier soir, samedi 28 juillet.

Une soirée privée a eu lieu hier soir, samedi 28 juillet.

Vous tombez des nues ? Pourtant, elles sont bel et bien une réalité. Les soirées échangistes commencent peu à peu à sortir de l’ombre à Maurice. Et promettent le «nirvana» à ceux qui y participent

Tout un mystère entoure les clubs échangistes à Maurice. Refus catégorique d’abord des organisateurs de parler à la presse. Mais certaines personnes, bien placées, indiquent que ces clubs privés ont quelques centaines de membres qui se rencontrent régulièrement. La moyenne d’âge tourne autour des 35 ans à 40 ans, avec des couples, mariés pour certains.

Lors de ces soirées chaudes, tout est permis. Elles débutent en général à 21 heures et durent jusqu’aux petites heures du matin. Le Nirvana 2, qui a eu lieu hier soir, samedi 28 juillet, était censé se prolonger jusqu’au chant du coq. Le descriptif de l’événement promettait une soirée tout à fait légale, pour 25 couples échangistes uniquement. L’ingrédient phare : la discrétion.

«Tout se passe au vu et au su de tout le monde, l’exhibitionnisme étant l’un des ‘pylônes électriques’ de ces soirées libertines.»

La première édition avait, «Tout se passe au vu et au su de tout le monde, l’exhibitionnisme étant l’un des ‘pylônes électriques’ de ces soirées libertines.» elle, accueilli pas moins de 110 couples, dont des Réunionnais venus spécialement pour la soirée. Pour y participer, un couple doit débourser Rs 5 000, une femme seule paie, quant à elle, Rs 2 000. Cependant, les hommes seuls et les jeunes de moins de 21 ans ne sont pas les bienvenus, semble-t-il.

Pour le paiement, il faut appeler l’organisateur, qui recontacte ensuite le participant. Ce n’est qu’après avoir réglé la note que celui-ci saura où se rendre pour la fameuse soirée. Code vestimentaire obligatoire : les femmes doivent être en rouge et les hommes en noir, pour être autorisés à en voir de toutes les couleurs. Vous ne serez pas autorisés à entrer si vous ne portez pas un masque, soit dit en passant…

Lors des soirées échangistes, racontent les habitués, des «coins câlins» sont mis à la disposition des chauds lapins au cas où l’envie leur prendrait de s’accoupler. Pour les plus pudiques cependant, il faut savoir que tout se passe au vu et au su de tout le monde, l’exhibitionnisme étant l’un des «pylônes électriques» de ces soirées libertines.

Avis aux amateurs. Et aux professionnels…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires