Élections générales: «Lépep ki désidé», dit le Premier ministre

Avec le soutien de
Les élections générales ont eu lieu en décembre 2014. Il reste encore un an au gouvernement actuel.

Les élections générales ont eu lieu en décembre 2014. Il reste encore un an au gouvernement actuel.

L’opposition réclame des élections générales. Et pourtant, cela ne sera pas pour de sitôt. Du moins, pas tant que la population ne l’aura décidé, insiste le Premier ministre. «Pouvwar pou bizin révinn dan lamé lépep, zot ki désidé, lerla nou pou donn éleksion.» Propos de Pravind Jugnauth, ce dimanche 29 juillet, lors de l’inauguration d’un centre à Triolet.

En attendant, dit le chef du gouvernement, il n’a rien à se reprocher. «J’ai des responsabilités en tant que Premier ministre et je les assume.» À ceux qui parlent d’un deal papa-piti, Pravind Jugnauth leur répond ceci : «Oui, je suis comme mon père. Mo piti mo papa.» De rappeler le parcours de sir Anerood Jugnauth en politique. «Sir Anerood Jugnauth est resté humble. Li pa pran kass met dan kof.»

«Oui, je suis comme mon père. Mo piti mo papa. Sir Anerood Jugnauth est resté humble. Li pa pran kass met dan kof.»

Pour le Premier ministre, l’opposition est animée par de «la jalousie». Non seulement devant sa «sa relation avec Narendra Modi et le gouvernement indien», mais aussi avec la Chine. Il cite plusieurs projets rendus possibles grâce à l’aide financière de la Grande péninsule. En particulier le projet Metro Express. «La osi l’Inde donn nou lamwatié kas gratis kouma enn grant. Mo koné zot (NdlR, l’opposition) zalou.» Qu’importe, le chien aboie, la caravane passe. «Mon rêve, c’est qu’un jour, le métro express relie Port-Louis et Triolet. Cela se concrétisera un jour», soutient Pravind Jugnauth.

Évoquant la visite du président chinois, Xi Jinping, qui a quitté le pays hier, samedi 28 juillet, le chef du gouvernement affirme que cela a été «un grand honneur» de le recevoir à Maurice. «Inn donn nou Rs 800 millions kado. La osi zot zalou.»

Et de dénoncer le comportement du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval concernant le projet de logements sociaux dans le cadre duquel un Memorandum of Understanding à hauteur de Rs 13 milliards a été signé avec Poly Technologies. «Li dir sa bann militerr, ban bandi ki pou konstrir lakaz.» Or, souligne Pravind Jugnauth, «c’est le gouvernement chinois qui nous a proposé cela». Pour le Premier ministre, à n’en point douter, «lopozision pé gagn vertiz».

Lui, n’en a cure. «Le pays se développe. Une autre priorité est de faire Maurice devenir un modèle. Nous avons relancé l’économie. L’emploi aussi.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires