Paul Bérenger: «Les démissions sont de la poudre aux yeux»

Avec le soutien de
Le leader du MMM estime qu’il n’y aura pas de suite au rapport.

Le leader du MMM estime qu’il n’y aura pas de suite au rapport.

Il est désormais justifié de demander à tout le gouvernement de démissionner. C’est ce qu’à déclaré Paul Bérenger lors de sa conférence de presse ce samedi 28 juillet. Il commentait le rapport de la commission d’enquête sur la drogue. Pour lui, ce rapport démontre l’échec du gouvernement en ce qui concerne la lutte contre la drogue.

Roubina Jaddoo-Jaunbocus a été promue ministre après son passage devant la commission, et Paul Bérenger peine à comprendre pourquoi. «Elle a été récompensée après que la vérité a été dévoilée» a fustigé le leader du MMM. «Mercredi dernier, elle a dit que le départ de Showkutally Soodhun serait une perte pour le pays» a-t-il ironisé. Quant à Sanjeev Teeluckdharry, l’ancien Leader de l’Opposition a rappelé qu’en juillet 2017, il avait demandé à ce qu’il démissionne suite à son passage devant Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs. Cependant, il pense toujours que ces démissions sont de la poudre aux yeux et que rien ne sera fait. «Pravind Jugnauth a mis en place un comité interministériel pour mettre le rapport en œuvre» a-t-il dit, rappelant dans la foulée qu’il préside déjà un comité similaire sur l’industrie sucrière et un autre sur la réforme électorale. Jusqu’à présent, rien n’a été fait en ce qui concerne ces dossiers. De plus, il estime que les députés de la majorité ne vont pas tarder à dénigrer Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs.

Paul Bérenger a aussi tenu à préciser qu’au sein du MMM, les avocats ne défendent pas les trafiquants de drogue. «Nunn touzour inpoz sa kondisyon la. Nukonpran avoka bzn fer li me politik se politik nu pa aksepte sa» a-t-il fait savoir.

Publicité
Publicité

Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue a été rendu public vendredi 27 juillet. Et les répercussions sont nombreuses. Le barreau notamment y est mis à mal ; les noms de plusieurs avocats, dont Me Raouf Gulbul, sont cités, la commission Lam Shang Leen recommandant des enquêtes approfondies. Le gouvernement n’est pas non plus sorti indemne. Cités dans le rapport, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry ont dû «step down». Diverses institutions sont également montrées du doigt.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires