Commission drogue: «grotesque», «inexact», «faux»… les avocats incriminés contestent le rapport

Avec le soutien de
Quelques-uns des avocats cités dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue.

Quelques-uns des avocats cités dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue.

Plusieurs hommes de loi sont mis à mal dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue, rendu public ce vendredi 27 juillet. Parmi ceux-ci, Mes Raouf Gulbul, Anupam Khandai, Sanjeev Teeluckdharry pour n’en citer que quelques-uns. Tous contestent les conclusions de l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et ses assesseurs. Réactions de certains d’entre eux.

Me Anupam Khandai: «Il y a des inexactitudes»

«Je suis très serein. Je tiens à souligner que le rapport contient des inexactitudes. J’ai remis des documents à la commission d’enquête sur la drogue et je suis disposé à les donner à la presse aussi. Concernant la somme sur mon compte, j’avais expliqué à la commission d’enquête que cela provenait de la vente de ma voiture. L’acheteur m’a payé en deux tranches. Quant à mes avoirs, tels que mon terrain à Flic-en-Flac ou encore mon bureau, j’ai contracté un emprunt pour les acheter. Je suis étonné par les ‘findings’ de la commission drogue.» 

Me Hamid Jagoo: «J’ai la conscience claire»

«J’ai la conscience claire. La commission d’enquête sur la drogue parle de ‘unauthorised communications’. Je demande des preuves de ce qui est avancé dans le rapport. Et j’aimerais bien connaître l’identité du prisonnier à qui j’aurais supposément parlé.»

Me Shameer Hussenbocus: «C’est faux!»

«Je vais produire des preuves. La commission d’enquête sur la drogue dit que j’ai acheté un terrain à Bassin pour la somme de Rs 5,7 millions. C’est faux, faux, faux ! Le terrain a coûté Rs 2,2 millions. Dans le rapport, il est aussi mentionné que j’ai passé Rs 5,7 millions hors de la vue du notaire. Mais dans le contrat c’est écrit que ce dernier était bel et bien présent. La commission drogue ne m’a pas demandé d’explication.»

Me Rampoortab: «C’est grotesque!»

«J’ai pris connaissance du rapport et des faits qui me sont reprochés. La commission d’enquête sur la drogue n’a pas retenu mes explications. Dans le rapport, il est dit que dans le cas du plan Super Cash Back Gold, j’ai été remboursé en premier. Je réponds que c’est archi faux et grotesque! Je n’ai jamais été payé en premier. On dit également que j’ai monté une compagnie. Tout cela est infondé et n’a pas été vérifié. C’est grotesque de la part de la commission d’enquête sur la drogue. Je vais contester ces conclusions et demander une révision judiciaire.»

Publicité
Publicité

Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue a été rendu public vendredi 27 juillet. Et les répercussions sont nombreuses. Le barreau notamment y est mis à mal ; les noms de plusieurs avocats, dont Me Raouf Gulbul, sont cités, la commission Lam Shang Leen recommandant des enquêtes approfondies. Le gouvernement n’est pas non plus sorti indemne. Cités dans le rapport, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry ont dû «step down». Diverses institutions sont également montrées du doigt.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires