Commission drogue: le Bar Council décidera «si des mesures s’imposent»

Avec le soutien de
Selon Me Yahia Nazroo, le Bar Council discutera du rapport Lam Shang Leen lors de sa prochaine réunion. 

Selon Me Yahia Nazroo, le Bar Council discutera du rapport Lam Shang Leen lors de sa prochaine réunion. 

Me Raouf Gulbul, Me Sanjeev Teeluckdharry, Me Anupam Kandhai, Me Rex Stephen, Me Rampoortab… pour ne citer que ceux-là. La commission d’enquête a, dans son rapport, recommandé des enquêtes appronfondies sur plusieurs avocats. Une situation que le Bar Council suit de près.

Interrogé, Me Yahia Nazroo, secrétaire du Bar Council, explique que l’ordre des avocats étudiera les conclusions du rapport Lam Shang Leen. «Nous en discuterons lors de notre prochaine réunion.» Par la suite, ajoute-t-il, «nous déciderons si des mesures s’imposent».

L’homme de loi précise que ces mesures seront conformes aux dispositions de la Mauritius Bar Association Act. Et si un avocat est reconnu coupable de ce que lui reproche la commission d’enquête sur la drogue, le Bar Council peut-il lui enlever sa toge ? Réponse de Me Yahia Nazroo : «Non, le Bar Council n’a pas ce pouvoir. Seule la Cour suprême peut le faire.»

Publicité
Publicité

Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue a été rendu public vendredi 27 juillet. Et les répercussions sont nombreuses. Le barreau notamment y est mis à mal ; les noms de plusieurs avocats, dont Me Raouf Gulbul, sont cités, la commission Lam Shang Leen recommandant des enquêtes approfondies. Le gouvernement n’est pas non plus sorti indemne. Cités dans le rapport, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry ont dû «step down». Diverses institutions sont également montrées du doigt.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires