Navin Ramgoolam: «C’est un Amsterdam bis!»

Avec le soutien de
Pour le leader du PTr, d’autres proches du gouvernement seraient aussi impliqués.

Pour le leader du PTr, d’autres proches du gouvernement seraient aussi impliqués.

Les faits lui donnent raison. «En novembre 2017, quand Roubina Jadoo-Jaunbocus avait été nommée ministre, j’avais dit que c’était une claque au travail de la commission Lam Shang Leen», soutient Navin Ramgoolam. Réaction du leader du Parti travailliste suivant la démission de la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus, ce vendredi 27 juillet, dans le sillage de la publication du rapport de la commission d’enquête sur la drogue.

«Roubina Jadoo-Jaunbocus a rendu visite à 37 personnes impliquées dans le trafic de drogue et elle est nommée ministre de l’Égalité du genre et du développement de l’enfant et du bien-être de la famille alors que des familles sont brisées par la drogue !» lâche Navin Ramgoolam. Et ce n’est pas tout. «Deux membres du MSM se trouvent dans le rapport et selon mes informations, d’autres proches du gouvernement sont aussi impliqués.»

Pour le leader du PTr, «il aurait fallu que Sanjeev Teeluckdhary et Roubina Jadoo-Jaubocus démissionent aussi comme députés». Navin Ramgoolam est catégorique : «il faut remettre le choix entre les mains du peuple. Pourquoi ont-ils peur d’un vote ?»

Et même si le PTr va maintenant étudier le rapport, une chose est claire : «C’est un Amsterdam bis.» Et pour Navin Ramgoolam, «il faut se poser la question de savoir pourquoi, sous Jugnauth, il y a toujours des implications avec la drogue»…

Publicité
Publicité

Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue a été rendu public vendredi 27 juillet. Et les répercussions sont nombreuses. Le barreau notamment y est mis à mal ; les noms de plusieurs avocats, dont Me Raouf Gulbul, sont cités, la commission Lam Shang Leen recommandant des enquêtes approfondies. Le gouvernement n’est pas non plus sorti indemne. Cités dans le rapport, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry ont dû «step down». Diverses institutions sont également montrées du doigt.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires