Commission drogue: le rapport rendu public

Avec le soutien de
Le Premier ministre s’est expliqué face à la presse, ce vendredi après-midi, 27 juillet.  ​​​​​​​© Rishi Etwaroo

Le Premier ministre s’est expliqué face à la presse, ce vendredi après-midi, 27 juillet.  © Rishi Etwaroo

Il sera disponible sur le site du gouvernement, juste après sa conférence de presse. Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue, remis au président de la Républqiue par intérim, mardi soir, 24 juillet, sera rendu public, a indiqué le Premier ministre, face à la presse, ce vendredi 27 juillet.

Dans le sillage de la soumission du rapport de la commission Lam Shang Leen, le chef du gouvernement annonce la mise sur pied d’un comité interministériel, que présidera le Premier ministre, pour étudier en profondeur le rapport et travailler sur les mesures à appliquer.

Par ailleurs, Pravind Jugnauth a concédé que le rapport Lam Shang Leen contient des «findings» contre Sanjeev Teeluckdharry et Roubina Jadoo-Jaunbocus. «Je leur en ai parlé. Ils m’ont dit qu’ils vont contester le rapport en Cour», explique-t-il. Entre-temps, ajoute le Premier ministre, le Deputy Speaker et la ministre de l’Egalité du genre ont tous deux volontairement demandé à step down, le temps que la Cour statue. 

Une preuve, s’il en fallait, souligne le chef du gouvernement, que «nou éna enn prinsip o gouvernman, dans les cas où nous pensons qu’il faut step down». Et de citer son propre cas. «J’ai moi-même step down comme ministre et quand la cour m’a blanchi, je suis revenu. Ils (NdlR, Roubina Jadoo-Jaunbocus et Sanjeev Teeluckdharry) ont appliqué le même principe.»

En leur absence, ajoute Pravind Jugnauth interrogé par la presse, il n’y aura pas de remaniement ministeriel. D’annoncer que c’est la vice-Première ministre et ministre  des Collectivités locales, Fazila Jeewa-Daureeawoo, qui assurera l’intérim au ministère de l’Egalité du genre. 

Publicité
Publicité

Le rapport de la commission d’enquête sur la drogue a été rendu public vendredi 27 juillet. Et les répercussions sont nombreuses. Le barreau notamment y est mis à mal ; les noms de plusieurs avocats, dont Me Raouf Gulbul, sont cités, la commission Lam Shang Leen recommandant des enquêtes approfondies. Le gouvernement n’est pas non plus sorti indemne. Cités dans le rapport, la ministre Roubina Jadoo-Jaunbocus et le Deputy Speaker Sanjeev Teeluckdharry ont dû «step down». Diverses institutions sont également montrées du doigt.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires