Affaire MedPoint: le bénéfice du doute accordé à Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun

Avec le soutien de
Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun étaient soupçonnés d’avoir usé de leur position pour surévaluer la clinique MedPoint.

Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun étaient soupçonnés d’avoir usé de leur position pour surévaluer la clinique MedPoint.

Ouf de soulagement pour Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun. Les deux hommes qui sont poursuivis dans l’affaire MedPoint ont été fixés sur leur sort en cour intermédiaire où ils ont comparu devant les magistrates Ida Dookhy-Rambarrun et Wendy Rangan ce jeudi 26 juillet. Le bénéfice du doute a été accordé aux deux accusés et l’affaire a été classée. 

Yodhun Bissessur était représenté par l’homme de loi, Me Ajay Daby et l’avocate Me Yanilla Moonshiram dans cette affaire. L’autre accusé, Anerood Jeebodhun était, lui, défendu par Me Antoine Domingue, Senior Counsel. Ils faisaient face à une charge de «public official using his office for gratification».

Interrogé à sa sortie de la cour, Yodhun Bissessur se dit soulagé. «Au final la justice a triomphé et je suis satisfait. On a rien fait de mal mis à part notre travail», a-t-il soutenu.

En effet, Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun étaient soupçonnés d’avoir abusé de leur pouvoir pour augmenter la valeur initiale du terrain et  le bâtiment de la clinique MedPoint de Rs 75 millions à Rs 125 millions. La clinique a été rachetée par l’État pour Rs 144 millions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires