Meurtre du boutiquier Ramgoolam: la chasse à l’homme se poursuit

Avec le soutien de
(De g. à dr.) Darren Permal, Sailesh L’Aiguille et Shaffick Peerhamud ont tous été interpellés dans cette affaire. © Doreck Clair

(De g. à dr.) Darren Permal, Sailesh L’Aiguille et Shaffick Peerhamud ont tous été interpellés dans cette affaire. © Doreck Clair

Outre Sailesh L’aiguille, Shaffick Peerhamud et Darren Permal, une quatrième personne serait impliquée dans le meurtre du boutiquier Shyam Krishna Ramgoolam. Du moins, c’est ce que prétendent Sailesh L’aiguille et Shaffick Peerhamud. Interrogés mercredi 25 juillet, ils ont incriminé une quatrième personne.

La Major Crime Investigation Team (MCIT) effectue un travail de fourmi pour pouvoir mettre la main sur le dernier complice de ce gang. Une motocyclette, qui aurait été utilisée pour commettre le vol, a aussi été saisie. Sailesh L’aiguille et Shaffick Peerhamud ont expliqué qu’ils s’étaient rendus dans le commerce des Ramgoolam pour commettre un vol. «Nou ti koné ki laba éna kas», a affirmé Sailesh L’aiguille aux enquêteurs. Mais le vol a mal tourné et ils ont dû prendre la fuite lorsque l’épouse de la victime s’est mise à alerter les voisins, ont-ils raconté.

Shaffick Peerhamud, un habitant de Carreau Lalo, âgé de 26 ans, a été le deuxième suspect arrêté dans cette affaire. Il a longuement été interrogé dans la nuit de mardi avant d’être placé en détention. Durant son interrogatoire, il a avancé que ce n’est pas lui qui avait agressé la victime, mais ses acolytes, dont Sailesh L’aiguille. Les enquêteurs ont confronté les deux hommes, hier, car leurs témoignages ne corroborent pas.

Il connaissait bien la famille

Shaffick Peerhamud a été traduit en cour, hier. Mais la police a objecté à sa remise en liberté. Il a été de nouveau conduit au bureau de la MCIT pour continuer son interrogatoire. Ce jeune homme connaissait bien la famille Ramgoolam pour avoir habité tout près d’elle.

Darren Permal, âgé de 25 ans, troisième suspect dans cette affaire, a été arrêté et conduit au bureau de la MCIT, hier. Pressé de questions par les enquêteurs, l’habitant de Roche-Bois, connu des services de police, a expliqué qu’il était au courant de ce plan. Mais il nie toute participation. Il a, cependant, été placé en détention. Son nom ayant été cité par Sailesh L’aiguille.

Shyam Krishna Ramgoolam, âgé de 71 ans, avait été agressé durant un cambriolage dans son commerce à Vallée-des-Prêtres, dans la nuit du vendredi 13 juillet. Son fils, Arvinsingh, âgé de 40 ans, avait également été blessé. Le septuagénaire a rendu l’âme trois jours plus tard.

Le premier suspect, Sailesh L’aiguille, avait été arrêté deux jours après par la Central Investigation Division de Pamplemousses, pour plusieurs cas de vol dans différentes régions. Il devait passer aux aveux mais a fini par prendre la fuite. Lors de son arrestation, mardi, aux petites heures du matin, il a expliqué qu’il s’est sauvé car il savait qu’il allait être arrêté pour le meurtre du boutiquier et qu’il purgerait ensuite une longue peine d’emprisonnement.

Il a tenté d’agresser des enquêteurs lors de son arrestation, avant d’essayer de prendre la fuite une nouvelle fois, mais il a été vite rattrapé et maîtrisé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires