Prison de Melrose : l’assassin fait des siennes

Avec le soutien de
Ricardo Perrine est accusé cette fois d’avoir giflé un gardien de prison

Ricardo Perrine est accusé cette fois d’avoir giflé un gardien de prison

La prison ne semble pas l’avoir assagi. Ricardo Perrine, qui purge actuellement une peine à la prison de Melrose dans le cadre du meurtre de Marie-Ange Milazar, une prostituée enceinte de huit mois qui avait été torturée et assassinée sous un pont à Port-Louis, a cette fois-ci comparu devant la justice pour avoir agressé un officier de l’Eastern High Security Prison, le 7 janvier 2017. Et le couperet est tombé en cour de Moka le lundi 23 juillet.

Ricardo Perrine a été reconnu coupable sous une charge d’ «assault against agent of civil authority», en vertu de l’article 159 du Code pénal. Selon l’acte d’accusation, il avait giflé un officier de la prison avant de le pousser. En cour, il a confirmé la présence d’une caméra de surveillance sur les lieux de l’agression. Le Senior District Magistrate, Navish Jheelan, note que l’accusé n’a pas contesté la recevabilité du document et qu’il est passé aux aveux.

Pour rappel, Ricardo Perrine avait été reconnu coupable pour avoir violé et assassiné Marie-Ange Milazar en novembre 2009, sous un pont à la rue Labourdonnais, à Port-Louis. Il était en compagnie de deux autres personnes. Armés, ils avaient torturé la prostituée enceinte de huit mois, avant de la tuer.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires