Chasses à Grand-Bassin: des braconniers armés sévissent, au moins 40 cerfs tués

Avec le soutien de
Une bande de braconniers sévit dans les chasses de la région de Grand-Bassin.

Une bande de braconniers sévit dans les chasses de la région de Grand-Bassin.

Ils sont armés, encagoulés, prêts à tuer. Bientôt un an qu’une bande de braconniers sévit dans les chasses dans la région de Grand-Bassin. Cette situation inquiète les directions et responsables de chasses, surtout en cette période de chasse (la saison s’étend du 1er juin au 30 septembre).

Au moins 40 cerfs, selon certaines estimations, ont été tués depuis le début de l’année. Mais les responsables des chasses pensent que ce ce nombre pourrait être plus important. Compte tenu du fait que certaines biches devaient bientôt avoir des faons ou venaient de mettre bas, laissant des petits sans mère.

Une bande de braconniers sévit dans les chasses de la région de Grand-Bassin.

«Les pertes sont énormes pour les chasses. Nous payons tout ce qu’il faut pour être en règle avec l’État. Mais la vente régulée de viande de cerf après une chasse est concurrencée par les braconniers», déplore un propriétaire. «Nous organisons trois chasses par an mais avec tant de cerfs perdus elles valent de moins en moins la peine.»

«Les braconniers font tout sur place. Bien équipés, ils arrivent, tuent et dépècent le cerf une fois tué. Le pire, c’est qu’ils ne poursuivent pas les bêtes sur lesquelles ils tirent.»

Le kilo de viande varie de Rs 175 à Rs 190. En moyenne, un cerf pèse environ 40 kg une fois dépecé et vidé de ses entrailles. Un cerf bien dépecé peut rapporter entre Rs 6 000 et Rs 7 600. Au dire des propriétaires, les braconniers dépècent les cerfs sur place. «Les braconniers font tout sur place. Bien équipés, ils arrivent, tuent et dépècent le cerf une fois tué. Le pire, c’est qu’ils ne poursuivent pas les bêtes sur lesquelles ils tirent. Un coup de fusil n’est pas forcément mortel. Si la bête s’enfuit, elle peut mourir bien plus loin sans qu’ils ne la récupèrent et ils tirent sur un autre cerf.» Photos à l’appui, les responsables racontent avoir trouvé plusieurs animaux en état de décomposition après avoir reçu une blessure par balle.

Une bande de braconniers sévit dans les chasses de la région de Grand-Bassin.

Ils craignent également pour la sécurité lors de la chasse notamment celle des employés. «C’est un problème parce qu’ils tuent nos cerfs mais aussi un problème de sécurité pour tous. Ces personnes entrent dans un terrain privé, où nous avons installé des panneaux d’indication et sont armées», explique un propriétaire de chasse. «Un gardien est présent et, de temps en temps, des membres de la chasse sont dans les bois. Imaginez vous s’ils tombent sur ces braconniers, notamment lorsqu’ils sont seuls. Un incident grave va finir par arriver.»

Les propriétaires sont exaspérés par l’incapacité des forces de l’ordre à trouver des solutions. «Nous avons porté quatre plaintes à la police de Vacoas. Mais même avec les images que nous avons, ils ne peuvent rien faire s’ils ne prennent pas les personnes sur les faits. Nous avons installé des caméras dans des zones stratégiques pour rien, visiblement.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires