Des centaines de disparus après l'effondrement d'un barrage au Laos

Avec le soutien de
Photo tirée d'une vidéo de la chaîne ABC Laos montrant une vue aérienne des inondations provoquées par l'effondrement d'un barrage dans la province d'Attapeu (sud-est du Laos)

Photo tirée d'une vidéo de la chaîne ABC Laos montrant une vue aérienne des inondations provoquées par l'effondrement d'un barrage dans la province d'Attapeu (sud-est du Laos) .

Des centaines de personnes étaient portées disparues mardi au Laos, au lendemain de l’effondrement d’un barrage hydroélectrique en construction, qui a submergé au moins six villages de ce petit pays pauvre d’Asie du Sud-Est.

Le barrage était situé sur un affluent du Mékong dans la province d’Attapeu, dans le sud-est du Laos. Il s’est effondré lundi soir, libérant cinq milliards de mètres cubes d’eau et faisant «plusieurs morts et des centaines de disparus», a annoncé l’agence officielle laotienne.

La Xe-Pian-Xe Namnoy Power Company (PNPC), l’entreprise en charge du projet, a confirmé qu’un barrage auxiliaire de 770 mètres de long «s’est effondré». «L’accident a été causé par des pluies continues qui ont fait s’accumuler d’importantes quantités d’eau dans le réservoir» du barrage, précise-t-elle.

6 600 personnes sans-abri 

Quelques 6 600 personnes étaient sans abri mardi soir et les autorités tentaient de les évacuer de la zone sinistrée. La Thaïlande voisine a envoyé mardi soir des secouristes en renfort. Des dizaines d’habitations dans la zone inondée sont totalement submergées, d’après des images aériennes filmées par les secours. D’autres, diffusées par l’agence officielle laotienne, montrent des dizaines de personnes, dont de jeunes enfants, entassées dans des barques.

Près de 24 heures après la catastrophe, les autorités continuent à évaluer l’ampleur de la catastrophe. «Nous n’avons pas encore d’informations officielles sur les pertes ou sur le nombre de victimes», a déclaré un responsable de la province d’Attapeu sous couvert d’anonymat. Des dizaines de barrages, financés majoritairement par la Chine, sont actuellement en construction au Laos, notamment sur le Mékong. «Dix sont déjà opérationnels, 10 à 20 encore en chantier et des dizaines d’autres sont en projets», a détaillé Toshiyuki Doi, de l’ONG Mékong Watch, basée au Japon.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires