Il percute un détenu de l’hôpital Brown-Séquard qui s’évadait: le conducteur nie toute imprudence

Avec le soutien de
Le verdict sera prononcé le 5 octobre, en cour intermédiaire.

Le verdict sera prononcé le 5 octobre, en cour intermédiaire.

Il s’était évadé de l’hôpital psychiatrique Brown-Séquard. France Johnny Chinnapien n’est toutefois pas allé bien loin. Il a perdu la vie sous les roues d’une voiture. Accusé d’homicide involontaire, le conducteur, Mahadeven Mardaymootoo, sera fixé sur son sort le 5 octobre devant la cour intermédiaire.

Les faits remontent au 23 août 2015 sur la route de Riche-Terre. Dans sa déposition, l’accusé, un chauffeur âgé de 30 ans, avait indiqué qu’il roulait à 55-60 km/heure sur la voie lente en direction de Port-Louis. Ajoutant qu’il n’y avait pas de lumière sur la route. «Tout à coup, une personne en T-Shirt rouge a surgi devant moi… Mo’nn koup volan ek mo’nn santi enn kikenn ki finn tap koté divan sofer. Mo’nn trouv dimounn pé galoupé ek mo’nn per zot vinn bat mwa.»

Lors du contre-interrogatoire, la mère de la victime avait, elle, raconté que le jour de l’accident, son fils s’était enfui de l’hôpital psychiatrique Brown-Séquard, à Beau-Bassin. «La famille le cherchait. On avait appris qu’il se trouvait sur l’autoroute.»

Lors de sa plaidoirie, Me Asif Moollan qui représente Mahadeven Mardaymootoo, a insisté qu’il n’y a aucune preuve d’imprudence. «Two witnesses of the prosecution stated that there is no evidence of speed and the State law Officer accepted it», a-t-il fait remarquer.  

D’ajouter que son client se trouvait sur le «slow lane» où il n’y avait aucune lumière. «He could not have done anything more to avoid the accident», a souligné l’homme de loi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires