Camp-de-Masque-Pavé: la sécurité routière demeure une priorité

Avec le soutien de
Le pont Cognard est trop étroit selon le conseiller Deepvijay Gaonjur (en médaillon).

Le pont Cognard est trop étroit selon le conseiller Deepvijay Gaonjur (en médaillon).

Deepvijay Gaonjur, le conseiller de district du village de Camp-de-Masque-Pavé est catégorique. La sécurité routière et la sécurité des habitants sont prioritaires. En effet, conseiller du village depuis 2009 et membre du conseil depuis 2006, il confie que le village a vu se réaliser plusieurs gros projets.

«Nous avons eu un nouveau Village hall, un gymnase ouvert, de nouvelles routes, des drains et plusieurs projets ont été réalisés. Mais il y a d’autres choses importantes. Pour mes collègues conseillers et moi, la sécurité routière est très importante car souvent nous sommes témoins d’accidents sur la route principale.»

Le conseiller explique que depuis de nombreuses années, une demande a été faite au conseil de district de Flacq et à la Road Development Authority (RDA) pour l’aménagement de trottoirs sur une distance de 300 mètres et de mains courantes, le long de la route principale près de l’école du gouvernement. Par ailleurs, il souligne aussi la nécessité d’élargir le pont Cognard, situé à l’entrée du village.

Deepvijay Gaonjur explique que l’étroitesse de ce pont très fréquenté cause pas mal d’inconvénients aux usagers. «Souvent, il y a des altercations entre les chauffeurs d’autobus car le passage est difficile lorsque deux autobus ou autres véhicules se croisent», déplore le conseiller.

Il y a deux semaines, des Regional Development Officers (RDO), ainsi que des cadres de la National Development Unit (NDU), des consultants et ingénieurs étaient sur place pour un constat. «Avec cette visite, nous considérons que les autorités ont pris nos demandes au sérieux et que cette fois, nous espérons que le travail sera fait dans les plus brefs délais», dit le conseiller Gaonjur.

Sur place, les habitants confirment qu’effectivement, l’absence de trottoirs par endroits et de mains courantes représente un gros danger pour les enfants, qui fréquentent l’école primaire du village. «Le matin et l’après-midi, soit à des heures de pointe, les enfants marchent les deux côtés de la route. Donc, il est important d’assurer leur sécurité. Récemment, nous avons eu un passage clouté mais cela ne suffit pas», intervient un des commerçants qui travaille sur la route principale.

Sur le pont Cognard également, on constate que la circulation n’est pas aussi fluide. Rajesh Heeroo, un habitant confie que cet endroit est très fréquenté et que continuellement des véhicules stationnent juste après le tournant. «Il faut refaire le marquage sur les routes car certains automobilistes ne réalisent pas que ce pont est trop étroit et que la circulation est souvent bloquée.»

Il ajoute que souvent, il y a des accidents mineurs. Il estime qu’avec une hausse du nombre de véhicules, le problème pourrait s’aggraver. «Nous ne voulons pas qu’une telle chose arrive et c’est pour cela que nous pensons que l’élargissement du pont sera un grand soulagement.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires