Incendie à Cité Ste-Claire: «Nou linz, nou rasion, nou bann meb, tou finn alé»

Avec le soutien de
La famille s’était rendue à une fête, chez un voisin, au moment où le feu a éclaté.

La famille s’était rendue à une fête, chez un voisin, au moment où le feu a éclaté.

Il est un homme désespéré. Jean-Claude Rigobert, un habitant de Cité Ste-Claire, Goodlands, a tout perdu après qu’un incendie a ravagé sa maison dans la soirée de dimanche dernier. L’homme de 52 ans, ses deux fils de 11 et 21 ans, ses deux filles de 23 et 29 ans, ainsi que son gendre ne savent plus à quelle porte frapper, depuis.

La famille s’était rendue à une fête, chez un voisin, au moment où le feu a éclaté. «Dimounn finn vinn kriyé mwa pou dir mwa mo lakaz pé brilé», raconte Jean-Claude Rigobert. En attendant les pompiers, ils ont essayé de circonscrire l’incendie avec les moyens du bord. Mais les malheureux seaux d’eau n’y ont rien fait. Tout est parti en fumée.

«Tou nou linz, nou rasion, nou bann meb, tou finn alé», pleure le quinquagénaire. Caritas et quelques bénévoles aident la famille et leur proposent des vivres en attendant qu’elle puisse trouver une solution. «Mo finn pas tou mo lavi isi. Mo bann zanfan ena zot lavi isi. Mo éna bann souvénir mo madam, ki finn désédé isi. Mo pa pou kit mo landrwa.»

Jean-Claude Rigobert en appelle à la générosité des Mauriciens afin qu’il puisse avoir les matériaux nécessaires pour rebâtir sa maison. Et reconstruire sa vie.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires