Rezistans ek Alternativ: «Avec ce régime, il faut une grève de la faim pour que les choses bougent»

Avec le soutien de
La situation des sinistrés de Berguitta a été longuement commentée par les membres du parti de gauche.

La situation des sinistrés de Berguitta a été longuement commentée par les membres du parti de gauche.

Le mouvement politique de gauche Rezistans ek Alternative a tenu un point de presse ce samedi 21 juillet à Moka. La situation des sinistrés du cyclone Berguitta a été largement commentée. Les membres de cette plateforme estiment que le gouvernement a failli à sa responsabilité de veiller à ce que ces familles aient un logement décent.

«On dirait que la ministre Roubina Jadoo vient de se rendre compte que pendant ces six mois, il y avait des enfants qui ont vécu dans des centres de refuge à St-Malo. Nous ne sommes pas en train de dire que ces personnes ont eu raison de faire une grève de la faim. C’est toujours le dernier recours. Mais force est de constater qu’avec ce régime en place, il faut une grève de la faim pour que les choses bougent», affirme Veena Dolah, membre de Rezistans ek Alternativ.

Elle fait ressortir que la Mauritius Housing Company a trouvé une solution pour ces familles dès que la grève a démarré. «La grève de la faim a sa raison d’être à Maurice», ajoute-elle.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires