L'express leaks du dimanche 15 juillet au vendredi 20 juillet

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

 
 
 

Matuidi et sa mauricienne

On n’a pas fini d’entendre parler des nouveaux champions du monde de football ! Cette fois-ci, on évoque le milieu de terrain Blaise Matuidi, ou plus précisément son épouse. La folle rumeur court sur la Toile que la jeune femme, Isabelle Matuidi, née Malice, serait Mauricienne. Les internautes n’ont pas tout à fait tort. Car si Madame Matuidi est née en France, sa mère est, elle, bien Mauricienne.

 

Lanceur d’alerte sous menace

Y a-t-il une tentative de «cover-up» au sein de la State Investment Corporation ? C’est ce qu’affirment des employés des Casinos de Maurice après qu’un lanceur d’alerte a été convoqué devant un «board» et aurait quasiment été menacé lors de cette rencontre. L’employé en question aurait dénoncé un cas de maldonne concernant le recrutement d’un «Statistical Clerk» par le proche d’un haut cadre au sein de la SIC, avec documents à l’appui. Ce dossier aurait déjà atterri à l’ICAC.

 

On se serre les coudes

Un élu de la majorité a trouvé l’astuce pour pouvoir poser ses questions aux ministres de son camp sans se faire taper sur les doigts. Il propose simplement à un député de l’opposition de le faire à sa place. Cette pratique ne serait toutefois pas nouvelle. Elle se faisait aussi sous l’ancien régime, avec un ministre qui refilait des questions à une «backbencher» de la majorité.

 

Tous pour la Croatie

Sir Anerood Jugnauth, grand passionné de ballon rond, n’a pas manqué la finale de la Coupe du monde, dimanche dernier. Au Parlement, il a d’ailleurs partagé ses analyses de ce match palpitant entre les Croates et les Français avec un autre amateur de foot, le ministre Eddy Boissézon. Si le ministre mentor est heureux que le «pays ami» ait remporté la Coupe, il est d’avis, toutefois, que les adversaires étaient plus méritants.

 

Réponse du berger…

La décision du MTC d’avoir recours à la justice pour contester quelques-unes des directives de la GRA n’est pas restée sans réaction. Celle-ci a été immédiate et brutale ! Se prévalant de son pouvoir décisionnel, l’instance régulatrice des jeux a voulu en faire la démonstration en rejetant, la semaine dernière, la demande de l’organisateur des courses pour une journée à neuf épreuves.

 

Suspense et anxiété

Au quartier général de l’ADSU, il y a deux camps qui attendent la publication du rapport Lam Shang Leen - le premier est inquiet car «rol pou teign aster». Et le second est soulagé car les «ripoux ont déjà trop fait». Selon nos sources, le gouvernement s’attendrait à avoir une copie d’ici la fin du mois et confierait à un comité interministériel le soin d’éplucher le document tant attendu.

 

Leal ne convainc pas

«...Prior to the car entering the workshop, the glove box was found locked and thus nobody at Leal could have access to the glove box without the insert key.» Cette explication d’une cadre de chez Leal, à la suite du vol d’un smartphone de la boîte à gants (de surcroît fermée à clef) d’une voiture, déposée pour un «servicing», n’a convaincu ni la police ni les propriétaires de la voiture. Une déposition a été consignée pour signaler la disparition du portable, qui contient des données importantes, au poste de police de Pailles. Entretemps, l’on se demande : «Ou fer mwa krwar si mo bwat a gan bloké, Leal pa pou kapav ouvert li…» La police prend le cas au sérieux car les limousines des personnalités de l’État visitent régulièrement le garage en question…

 

L’audi de Googoolye

La nouvelle voiture du gouverneur de la Banque centrale, soit une Audi A8, fait jaser. Pour deux raisons au moins : le no 1 de la Banque centrale collectionne déjà pas mal de «per diem» depuis qu’il est à la tête de la BoM Tower, mais aussi parce que son prédécesseur, Ramesh Basant Roi, avait, lui, choisi de ne pas changer de voiture lorsqu’il a pris le relais de Rundheersing Bheenick, se contentant de rouler celle de ce dernier.

 

Dans les nuages

Un homme d’affaires, connu dans le giron des paris, a fait le déplacement de Londres uniquement pour se trouver sur le même vol que le Premier ministre. Selon certaines sources, ils avaient un business à discuter loin des yeux et des oreilles. Par ailleurs, il semblerait que Rakesh Gooljaury ferait l’intermédiaire entre l’homme d’affaires et le rival de celui-ci afin que la hache de guerre soit enterrée.

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires