Licence de casino: jackpot pour des hôtels avec le Finance Bill

Avec le soutien de
 Les Casinos de Maurice, dont fait partie celui du Caudan, sont déjà dans le rouge. La concurrence des hôtels pourrait leur nuire.

Les Casinos de Maurice, dont fait partie celui du Caudan, sont déjà dans le rouge. La concurrence des hôtels pourrait leur nuire.

Voilà une mesure contenue dans le Finance Bill qui devrait faire l’objet de critiques : la création d’une nouvelle licence, l’Hotel Casino Operator. Avec une telle licence, un hôtel sera en mesure d’installer des machines de jeux ou à sous et d’autres jeux d’argent, comme il en existe dans les casinos opérationnels actuellement. Rien d’anormal, diront certains. Mais en fouillant dans cette clause de la Gambling Regulatory Authority (GRA) Act, plusieurs points démontrent que les nouvelles licences émises favoriseront des hôtels.

Les établissements détenteurs d’un permis de casino d’hôtel ne paieront qu’une licence fee de Rs 305 000 et une somme de Rs 50 000 par gaming machine par an. Alors qu’actuellement, une Casino and Gaming House paie sa licence à Rs 3,5 millions et doit s’acquitter de Rs 125 000 par machine à sous par an.

Frais de licence plafonnés pour quatre ans

Ce n’est pas tout. Celui ou ceux qui bénéficient d’une licence de casino d’hôtel sont assurés de payer cette somme pendant une période de quatre ans. Avec la nouvelle loi, la licence à Rs 305 000 s’impose du 1er juillet 2018 au 30 juin 2021. Après cette date, la licence passera à Rs 355 000 par an, soit une augmentation de Rs 50 000.

Autres avantages dont bénéficieront les détenteurs d’une Hotel Casino Licence : ils n’auront aucune garantie à fournir. Tandis que les casinos existants ont à payer une caution de Rs 1,2 million.

Comme gaming tax, le casino d’hôtel n’aura qu’à s’acquitter de 15 % sur son chiffre d’affaires. Alors que pour les casinos existants, la gaming tax est de 35 %.

Dans cette clause, aucune mention pour préciser si ces nouveaux casinos d’hôtels seront ouverts aux Mauriciens ou uniquement aux touristes détenant un passeport étranger. On se souvient que le casino se trouvant à l’hôtel Trou-aux-Biches était accessible aux Mauriciens pendant la journée comme la nuit. Donner l’accès aux Mauriciens peut encourager le penchant zougader de la nation…

Avec l’octroi de nouvelles licences, les Casinos de Maurice risquent de se trouver davantage dans le rouge. Dans une déclaration faite à l’express, quelques semaines de cela, le directeur de la State Investment Corporation, Prem Beejan, avait fait état de Rs 24 millions de pertes pour les quatre casinos parapublics.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires