Affaire Bal Kouler: Rutnah remplace Glover pour défendre Dayal

Avec le soutien de
Le député MSM Ravi Rutnah défend le député MSM Raj Dayal en cour intermédiaire, ce jeudi 20 juillet.

Le député ML Ravi Rutnah défend le député MSM Raj Dayal en cour intermédiaire, ce jeudi 20 juillet.

Les trois avocats de Raj Dayal ne défendent plus Raj Dayal dans le procès qui lui est intenté pour corruption. Mes Gavin Glover, Senior Counsel, Yanilla Moonshiram et Didier Dodin ont présenté une motion dans laquelle ils souhaitent se retirer du procès, ce vendredi 20 juillet. Les magistrats Sacheen Boodhoo et Darshana Gayan ont accédé à leur motion, en cour intermédiaire.

L’ancien ministre de l’Environnement du Mouvement socialiste militant (MSM) a retenu les services du Deputy Chief Whip, Me Ravi Rutnah. Le député avocat est membre du Muvman Liberater, aussi dans la majorité.

Ravi Rutnah a objecté à la présentation en cour d’un enregistrement sonore, par le témoin n°4, qui était appelé par la poursuite. «J’ai objecté à ce que cet enregistrement devienne une preuve en cour, car il a été obtenu de manière illégale. On ne peut piéger quelqu’un dans une conversation. Ce ne serait pas un procès juste et équitable. J’ai donc demandé aux magistrats de statuer sur cet enregistrement, s’il a été obtenu de manière illégale», a déclaré Ravi Rutnah à l’issue de l’audience.

Cet enregistrement contient les propos qu’auraient échangés Raj Dayal et Patrick Soobhany. Ce promoteur immobilier avait fait éclater le scandale, en mars 2016, avec une bande sonore où l’on entendrait Raj Dayal demander un pot-de-vin, notamment sous forme de «Bal Kouler» (poudre colorée pour la fête holi) en échange de débloquer le projet du promoteur avec l’octroi d’un permis. Dayal était alors ministre de l’Environnement. Cette affaire lui a valu son poste.

Quid d'Avinesh Dayal ?

Me Medhaven Armoogum, du bureau du Directeur des poursuites publiques, a observé en Cour que le fils de Raj Dayal, Avinesh Dayal, est également homme de loi dans cette affaire et que cela pourrait représenter un conflit d’intérêts. Me Avinesh Dayal a tenu à faire ressortir qu’il n’est pas sur la liste des témoins et qu’il peut très bien représenter Raj Dayal en tant que professionnel

C’est là que l’autre avocat, Ravi Rutnah, a tenu à faire une observation. Toutefois le magistrat Sacheen Boodhoo l’a coupé court en lui faisant comprendre que ce n’est pas nécessaire de faire des commentaires alors que Me Dayal a déjà répondu à ce sujet.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires