Blanchiment d’argent allégué: Navind Kistnah face aux enquêteurs de l’ICAC ce jeudi

Avec le soutien de
Navind Kistnah avait été écroué dans le sillage de la saisie de 157 kilos d’héroïne en provenance de l’Afrique du Sud.

Navind Kistnah avait été écroué dans le sillage de la saisie de 157 kilos d’héroïne en provenance de l’Afrique du Sud.

Il est en détention depuis son arrestation en avril 2017. Navind Kistnah, alias Kunal, un courtier en douane de 34 ans, avait été écroué dans le sillage de la saisie de 157 kilos d’héroïne en provenance de l’Afrique du Sud, dissimulés dans des compresseurs.

Parallèlement à cette arrestation par l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU), l’Independent Commission against Corruption (ICAC) avait commencé à enquêter sur le suspect concernant le volet blanchiment d’argent. Il sera interrogé par les limiers ce jeudi 19 juillet.

Les enquêteurs avaient également effectué une descente au domicile de Navind Kisnah, à Camp-Benoît, Petite-Rivière. Et l’ICAC s’était tournée vers la Cour suprême pour obtenir le gel de ses avoirs. En même temps, elle avait effectué un audit trail sur tous les protagonistes arrêtés.

L’enquête des hommes de Navin Beekarry, directeur général de l’ICAC, avait permis d’identifier d’Homunchul Kumar Ramdin, 54 ans, comme étant le complice de Navind Kistnah. Le courtier en douane de 54 ans, habitant Vallée-des-Prêtres, est resté introuvable jusqu’ici.

C’est lui qui avait présenté Navind Kistnah à la firme Fast Forwarding Agent, sous l’identité de Kushal Ramchurn. Après l’éclatement de cette saisie record, un responsable de l’entreprise avait été interrogé par l’ICAC. Il avait expliqué avoir compris que Kushal Ramchurn était en fait Navind Kistnah.

Du côté de l’ADSU, on dit que l’enquête concernant Navind Kistnah est loin d’être bouclée. Elle veut accéder à tous les documents utilisés pour l’importation des compresseurs où était dissimulée l’héroïne. Ce qui permettrait d’identifier le cerveau. Une demande de Mutual Legal Assistance a été faite auprès de l’Afrique du sud. L’ADSU est dans l’attente d’une réponse.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires