Mondial 2018: l’Afrique aussi championne du monde de foot

Avec le soutien de
Quinze joueurs d’origine africaine font partie de l’équipe championne du monde.

Quinze joueurs d’origine africaine font partie de l’équipe championne du monde.

Les débats, les commentaires enflammés sur l’origine des joueurs de l’équipe de France, ont dépassé l’hexagone. Sur les réseaux sociaux à Maurice aussi, cela a été un déferlement… parfois raciste. Certains répondant en listant les lieux de naissance des joueurs (presque tous en France).

Comme l’a dit Paris-Match sur son site internet le sacre de l’équipe de France, dimanche 15 juillet en Coupe du monde (4-2 contre la Croatie), est aussi un peu la victoire du continent africain, dont sont originaires 15 joueurs, soit la moitié de la sélection de Didier Deschamps.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a estimé, lundi 16 juillet, que le titre des Bleus était en réalité une victoire du continent africain. «L’équipe de France ressemblait à l’équipe d’Afrique, en vrai, c’est l’Afrique qui a gagné, les immigrants africains qui sont arrivés en France (...) L’Afrique a tellement été méprisée et dans ce Mondial, la France gagne grâce aux joueur africains ou fils d’africains», a déclaré le chef de l’État en marge d’une cérémonie officielle.

Halte au racisme

Maduro, qui entretient des relations tendues avec son homologue français Emmanuel Macron, a poursuivi ses attaques : «Halte au racisme en Europe contre les peuples africains, halte à la discrimination contre les migrants. Je souhaite que la France et l’Europe réalisent que nous, ceux du Sud, les Africains, les Latinoaméricains, nous avons aussi de la valeur et du pouvoir», a-t-il ajouté.

Mais Didier Deschamps avait déjà répondu la veille de la finale, face aux propos racistes d’un ancien joueur croate, Igor Stimac, qui estimait que son pays affronterait «la France et le continent africain». «L’équipe de France a des joueurs d’origine africaine et d’outre-mer. Ça a toujours été une richesse pour le football, pour tous les sports français. Ils sont tous Français et tous fiers d’être Français» a dit le sélectionneur des Bleus.

Au total 10 pays africains se retrouvent chez les Bleus : le Cameroun, le Mali, la Guinée, l’Algérie, le Maroc, le Togo, la République démocratique du Congo, l’Angola, le Sénégal et la Mauritanie. Ce n’est, en effet, pas un hasard si les Bleus sont aussi suivis en Afrique.

«Je veux incarner la France, représenter la France», clamait Kylian Mbappé dans une interview parue dans Le Monde. Il est «un des grands symboles […] Il est beur, il est black, il est blanc à lui tout seul», relève à l’AFP l’historien spécialiste de l’immigration, Pascal Blanchard.

Diversité

«Nous sommes à une troisième ou quatrième génération qui revendique explicitement ses particularismes culturels ou religieux, comme sa francitude. C’est cette génération qui descend dans la rue et dit ‘Regardez, ça marche : on peut être noir, musulman et Français et faire gagner la France’», souligne Pascal Blanchard.

«C’est le sacre suprême. On aime les Français. On est fiers d’être Français, d’être Bleus. Vive la République !», triomphait Didier Deschamps à l’issue de la finale. Paul Pogba, lui aussi, s’est félicité des nombreuses «origines» et «couleurs» de son équipe. «C’est ça qui fait la France, une belle France [...] C’est comme ça qu’on l’aime et qu’on l’aimera toujours.»

Antoine Griezmann ne dit pas autre chose : «La diversité qu’on a dans cette sélection est à l’image de ce beau pays qu’est la France. C’est la diversité et pour nous c’est super. On est fier de porter ce maillot et le peuple est fier d’avoir une équipe nationale comme ça. On représente fièrement l’équipe de France et la France». Pour les Bleus, les pseudos-polémiques n’ont pas lieu d’être.

Au-delà des débats sur la ‘France-Afrique’ à Maurice et dans le monde, il est bon de savoir que l’Hexagone est le pays qui produit le plus grand nombre de champions de football depuis 2002 selon le site RunRepeat.

Selon Paris-Match : «Lors de la Coupe du monde 2018, pas moins de 52 joueurs sont nés en France, ce qui place l’hexagone en tête devant le Brésil et l’Argentine. La ville de Paris fournit le plus gros contingent avec 15 stars du ballon rond, qui cumulent un revenu de... 483 millions d’euros.» Et le site RunRepeat de conclure : «la diversité fait de Paris la championne du monde.»

(Avec parismatch.com et  www.infomigrants.net)

Publicité
Publicité

Du 14 juin au 15 juillet, la Coupe du monde de football promet de tenir la planète en haleine. Bon voyage avec lexpress.mu à la découverte de Moscou, la Place Rouge, le Kremlin sans oublier toutes les infos du Mondial.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires