Commissaire des prisons: le contrat de Vinod Appadoo renouvelé

Avec le soutien de
Vinod Appadoo veut faire des prisons un département rentable pour l’État.

Vinod Appadoo veut faire des prisons un département rentable pour l’État. 

Et c’est parti pour encore deux ans. Vendredi 6 juillet, le contrat de Vinod Appadoo, qui est arrivé à échéance le 30 juin, a été renouvelé. Ancien adjoint au commissaire de police (DCP), il avait été choisi par la Public & Disciplined Forces Service Commission en tant que commissaire des prisons le 1er juillet 2016. Il avait succédé à Jean Philippe Bruneau, ancien DCP, qui a dirigé les services pénitentiaires pendant cinq ans. 

Le renouvellement du contrat de Vinod Appadoo devrait lui donner l’occasion de continuer le travail qu’il a débuté. De gros projets vont démarrer au sein des services pénitentiaires. Il explique que ceux-ci ont pour but de rendre les prisons autosuffisantes en poulets, œufs, légumes et pains.

D’ailleurs, jeudi dernier à la prison de Petit-Verger, Pointe-aux-Sables, quatre tonnes de pommes de terre ont été récoltées. C’est par ailleurs la prison elle-même qui fabrique les uniformes et les chaussures des détenus. La vision de Vinod Appadoo : faire de cette institution un département rentable.

Interrogé sur le renouvellement de son contrat, Vinod Appadoo a d’abord remercié l’État, le Premier ministre et le ministre mentor, sous lequel son département est placé, pour la confiance qu’il lui porte. Il dit ainsi croire que son travail est reconnu. Sa décoration de President Distinguised Service Medal à l’occasion du 50e anniversaire de l’Indépendance de Maurice serait une autre preuve de son mérite.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires