Xavier Duval sur le décès «suspect» d’un bébé: «Le manque de compassion de Husnoo est surprenant»

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition s’en est, une fois de plus, pris à Anwar Husnoo au Parlement ce samedi 14 juillet.

Le leader de l’opposition s’en est, une fois de plus, pris à Anwar Husnoo au Parlement ce samedi 14 juillet.

Le leader du PMSD est revenu à la charge sur le décès «suspect» du bébé des Beekareea. Après avoir axé sa Private Notice Question (PNQ) sur cette affaire mardi au Parlement, Xavier-Luc Duval a, de nouveau, critiqué le ministre de la Santé. Il intervenait lors de la conférence de son parti à Port-Louis ce samedi 14 juillet. Le leader de l’opposition n’en démord pas. Le nouveau-né des Beekareea aurait pu être sauvé si un gynécologue était sur les lieux au moment de l’accouchement. 

«Il y a un manque de compassion surprenant de la part du ministre Anwar Husnoo qui est lui-même un pédiatre», a déclaré Xavier-Luc Duval. Selon lui, le ministre a défendu l’indéfendable. «Li pann donn okenn lespwar pou améliorasion servis hospitalié. J’ai soulevé cette affaire au Parlement à la demande des parents du bébé décédé qui a peur d’un cover-up. Ils sont sans réponse depuis trois mois. Il est clair qu’il y a négligence médicale.» Raison pour laquelle, poursuit le leader du PMSD, «il est primordial de revoir le système prénatal et néonatal».

Autre sujet commenté: la grève de la faim entamée par les licenciés de la Central Water Authority (CWA). Pour Xavier-Luc Duval, il y a un manque de compassion de la part du ministre de l’Énergie, Ivan Collendavelloo. «Il a fallu une grève de la faim pour que le gouvernement change d’avis. Éna travayer inn fer plis ki 20 an, zot éna lexpérians dan sa travay la. Ki éna dé logik ladan ? Met zot déor pou met bann dimounn ki péna lexpérians. Sé enn mové mesaz ki pé donn population.»

Commentant le secteur financier à Maurice, le leader de l’opposition indique que la situation s’est aggravée depuis l’éclatement de l’affaire Sobrinho. «Le secteur financier est une question de réputation. La Financial Services Commission doit agir. Pa gagn drwa donn lisans dimounn ki éna mové réputasion. Yandraduth Googoolye inn aksepté remplas bann démisioner FSC pou akord permi Sobrinho. FSC inn al a lankont so prop lalwa. Ti éna démision dan Board of Investment ousi. Sa zafer la inn montré kouma gouvernman inn met présion lor bann institision.» 

Les cas d’overdose dans les hôpitaux publics, au nombre de 158 jusqu’à l’heure ne laissent pas insensible Xavier-Luc Duval qui parle d’une hausse de 50 % en un an. Chiffres à l’appui, le leader de l’opposition a indiqué que les délits ont augmenté durant ces dernières années. «En trois ans les vols ont augmenté de 60 %, le nombre de vols avec violence à doubler et même le taux de criminalité a augmenté drastiquement. Le PMSD met en doute les actions prises pour réduire la drogue à Maurice. Si le gandia a diminué sur le marché, l’héroïne mais aussi la drogue synthétique continue à faire des ravages. La lutte contre la drogue reste vaine malgré tous les efforts.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires