VTT: défi de taille pour le couple Lincoln

Avec le soutien de
La course à la qualification pour les Jeux olympiques de 2020 est lancée pour Yannick et Aurélie Lincoln.

La course à la qualification pour les Jeux olympiques de 2020 est lancée pour Yannick et Aurélie Lincoln.

Le couple Lincoln, Yan- nick et Aurélie, met le cap sur la France dimanche. Les deux vététistes vont s’aligner à la Transmaurienne Vanoise, course comprenant cinq étapes avec un dénivelé positif de plus de 9 000 mètres au total. Si Yannick avait participé à l’épreuve en 2017, Aurélie la découvrira cette année

La participation à la Transmaurienne Vanoise est une étape dans le cheminement des deux vététistes vers les Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, au Japon. Les deux sont, pour rappel, boursiers de la Solidarité olympique (SO). Ils ont établi un plan de travail qui doit les mener aux Championnats d’Afrique de VTT qui devraient se tenir en Namibie en avril ou mai de l’année prochaine. Ces championnats seront qualificatifs pour les Jeux olympiques.

«Le format de la Transmaurienne nous convient bien car les étapes durent entre 2h30 et 3 heures. La course est très difficile physiquement et techniquement. L’année dernière, je m’étais fait très peur et je m’étais dit que je n’allais pas m’y aligner de nouveau mais depuis les choses ont changé, je suis devenu boursier olympique et il y a une qualification à aller chercher et cette épreuve peut rapporter quelques points UCI», explique Yannick Lincoln.

16e au classement général final l’an dernier avec un temps cumulé de 11 heures 32 minutes et 46 secondes, le champion de Maurice vise une place dans le Top 15 cette fois.

Pour Aurélie HalbwachsLincoln, ce sera une belle découverte. «Je vais faire cette course surtout pour retrouver de bonnes sensations dans une épreuve de haut niveau et pas pour réaliser un résultat», indique la championne de Maurice qui souhaite aussi monter en puissance graduellement en vue des Championnats d’Afrique de 2019.

Les deux vététistes ont choisi d’arriver en France plusieurs jours avant le coup d’envoi de la course pour avoir le temps de reconnaître les étapes, surtout les descentes. «Nous ne sommes pas habitués à ces descentes très techniques à Maurice. Il est plus judicieux de les reconnaître pour avoir moins d’appréhension en course», précise Yannick.

La course débute donc lundi 23 juillet avec une étape longue de 60 km comprenant 2000m de dénivelé positif. L’étape la plus dure sera sans nul doute celle du jeudi 26 juillet avec ses 2 800m de montée.

Les étapes du lundi (23 juillet), du mardi (24), du jeudi (26) et du vendredi (27) emmèneront les coureurs aux quatre coins de la Haute Maurienne Vanoise, en Savoie. Le mercredi (25), quant à lui, fera place à un tout nouveau format de course sur l’épreuve : un format XCO (cross-country). Les participants devront parcourir à plusieurs reprises un circuit court et rythmé (8 km), enchaînant portions techniques et rapides.

La Transmaurienne Vanoise, qui en sera cette an- née à sa 30e édition, se définit comme une épreuve de caractère. L’épreuve se différencie également avec ses parcours, traversant des paysages gran- dioses et magnifiques. Elle est aujourd’hui une course de réfé- rence dans le monde du VTT.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires