Salaire minimum non-payé: une compagnie textile écope d’une amende de Rs 24 000

Avec le soutien de
Les employés de cette usine textile, à Calebasses, n’avaient pas été rémunérés selon les dispositions de la loi.

Les employés de cette usine textile, à Calebasses, n’avaient pas été rémunérés selon les dispositions de la loi.

Rs 1500 pour chacune des 16 accusations, soit un total de Rs 24 000. C’est l’amende imposée par la magistrate Ratna Seetohul-Toolsee de la cour industrielle, à une compagnie textile. Celle-ci a été reconnue coupable de ne pas avoir payé le salaire minimum à ses salariés.

Le couperet est tombé hier, jeudi 12 juillet, dans cette affaire opposant le ministère du Travail à la compagnie textile. Celle-ci répondait de 16 accusations de «failing to credit a worker with a full amount of remuneration for work done», en vertu de l’article 67 (1) de l’Employment Rights Act.

En Cour, la Human Resource Officer de la compagnie sise à Calebasses, a présenté ses excuses. Et s’est s’engagée à payer les salaires des employés pour les mois de février, mars et avril 2018. Ce qui représente une somme de plus de Rs 106 487.

Pour rappel, le ministère du Travail a référé 80 cas de non-paiement du salaire minimum à la cour industrielle. À fin avril, 659 des 3 529 employeurs (19 %) n’avaient toujours pas respecté leur engagement auprès de leurs salariés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires