Employés licenciés de la CWA: le redéploiement dans un mois au plus tard

Avec le soutien de
Atma Shanto et des ex-employés, hier soir, au jardin de la Compagnie, après l’arrêt de la grève de la faim.

Atma Shanto et des ex-employés, hier soir, au jardin de la Compagnie, après l’arrêt de la grève de la faim.

Il avait déjà été appelé, l’année dernière, lors de la grève des femmes cleaners. Et le secrétaire financier Dev Manraj a, à nouveau, été appelé à la rescousse. Il s’occupera du dossier des General Workers de la Central Water Authority (CWA) licenciés le 31 mai. Et, plus précisément, de leur redéploiement.

Dev Manraj a un mois pour ce faire. Les employés licenciés seront redéployés soit au sein de la CWA, soit au sein d’un organisme parapublic, soit d’un organisme où l’État est actionnaire.

Un protocole d’accord en ce sens a été signé entre le comité de soutien aux licenciés, le secrétaire financier Dev Manraj et le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo. Ce dernier avait, plus tôt hier matin, jeudi 12 juillet, eu une rencontre avec les syndicalistes Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo. Le Premier ministre adjoint a ensuite réuni les membres du comité de soutien aux licenciés dans ses locaux, pour leur faire part des modalités de l’accord.

Ce développement a poussé sept des licenciés de la CWA et leur négociateur syndical, Atma Shanto, à mettre fin, hier soir, à leur grève entamée depuis quatre jours, au jardin de la Compagnie. Pour Atma Shanto, «une première victoire a été remportée».

Rashid Imrith avance, lui, que «certains travailleront de nouveau dans la CWA, soit dans un corps parapublic ou encore dans d’autres organisations. Bien sûr, si des compagnies privées sont prêtes à offrir une meilleure proposition de travail, le comité se propose d’agir comme intermédiaire».

Il semble cependant que le Premier ministre percevait cette grève entamée depuis lundi différemment. Lors d’une visite du site de construction du pont ferroviaire de Grande-Rivière-Nord-Ouest, dans le cadre du projet Metro Express, hier, Pravind Jugnauth a déclaré : «Zamé zot ti travayer CWA. Kan bann kontrakter inn terminn zot kontra, CWA finn donn zot enn kontra enn banané, pou donn zot létan pou gagn enn lot travay.»

Selon le chef du gouvernement, le contrat a été prolongé de trois mois. Il dit trouver «malheureux que des politiciens fassent de la démagogie» à ce sujet. Ajoutant que ce n’est pas une grève de la faim qui apportera des solutions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires