Fausse alerte à la bombe à l’ICAC: le policier libéré sous caution

Avec le soutien de
Le suspect a été traduit en cour de Moka ce jeudi 12 juillet.

Le suspect a été traduit en cour de Moka ce jeudi 12 juillet. 

Il a comparu en cour de Moka ce jeudi 12 juillet. Kevin Conhyedass, le policier qui a avoué être l’auteur de l’alerte à la bombe à l’Independent Commission against Corruption (ICAC) a retrouvé la liberté conditionnelle. Ce dernier, affecté au poste de police de Stanley, s’est acquitté d’une caution de Rs 8 000 et a dû signer une reconnaissance de dettes de Rs 30 000.

Une charge provisoire de «bomb hoax» a été logée contre le constable qui est âgé de 38 ans. Dans sa déposition, Kevin Conhyedass a déclaré avoir voulu faire une plaisanterie à son amie. Raison pour laquelle il aurait envoyé des sms à cette dernière lui informant qu'il y avait une bombe à l'ICAC.

C’est vers 14 heures mercredi, au moment à laquelle une conférence avait lieu à l’ICAC, que l’alerte a été lancée. Les invités ont dû être évacués du Lecture Theatre pour se rendre dans la cour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires