Enquête judiciaire: «des révélations» sur le décès de Lindsay Aza 

Avec le soutien de
 Lindsay Aza a été retrouvé pendu chez lui en 2012, mais ce ne serait pas un suicide.

Lindsay Aza a été retrouvé pendu chez lui en 2012, mais ce ne serait pas un suicide.

Son décès remonte à presque six ans. Le travailleur social Lindsay Aza avait été retrouvé mort à son domicile, à Baie-du-Tombeau, en octobre 2012. Une enquête judiciaire a été initiée pour faire la lumière sur les circonstances de son décès. Ce mardi 10 juillet, devant le magistrat Vignesh Ellayah, de la cour de Pamplemousses, l’enquêteur principal a brillé par son absence. L’avocat de la famille Aza, Me Erickson Mooneapillay, a, lui, présenté une motion.

Motion dans laquelle il demande que deux personnes soient ajoutées à la liste des témoins : un homme qui aurait parlé à Lindsay Aza, dans la nuit, à la veille du décès de ce dernier. «Ce témoin a des informations importantes à communiquer et il y a aussi le témoin oculaire, Sylvain Aza qui l’aurait vu, à Baie-du-Tombeau», dit l’homme de loi. L’enquête judiciaire se poursuivra le 5 septembre.

Pour rappel, Lindsay Aza avait été retrouvé suspendu à une poutre sous la véranda de son domicile, le lundi 1er octobre 2012. Dans un premier temps, la police avait privilégié la thèse du suicide. Toutefois, la famille du président de l’ONG Elan avait rejeté cette éventualité, réclamant une nouvelle enquête. Les frères et sœurs de Lindsay Aza ayant relevé plusieurs zones d’ombre entourant sa mort.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires