PNQ sur le décès «suspect» d’un bébé: «J’ai demandé une enquête approfondie»

Avec le soutien de
C’est le ministre de la Santé qui a été sommé de répondre à la PNQ du leader de l’opposition au Parlement ce mardi 10 juillet.

  C’est le ministre de la Santé qui a été sommé de répondre à la PNQ du leader de l’opposition au Parlement ce mardi 10 juillet.  

 «Je n’ai pas été satisfait de l’enquête préliminaire menée par l’hôpital. Raison pour laquelle j’ai demandé une enquête indépendante.» Déclaration faite par le ministre de la Santé au Parlement, ce mardi 10 juillet. Anwar Husnoo répondait à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval. Celle-ci était axée sur le décès «suspect» du bébé Beekareea survenu à l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle, en avril dernier.

Le ministre a toutefois tenu à préciser que toutes les procédures ont été respectées dans cette affaire. «Lorsqu’un cas de négligence médicale est suspecté, l’hôpital mène une enquête préliminaire pour connaître les circonstances. Un rapport est ensuite envoyé au ministère de la Santé. Ensuite, celui-ci décide si l’affaire sera référée au Medical Council ou s’il s’occupera lui-même du dossier», a déclaré Anwar Husnoo. Il a, poursuivi, en indiquant que «l’enquête a statué que le bébé était toujours vivant avant l’accouchement. Mais lors de l’exercice les médecins ont constaté qu’il avait été asphyxié par son cordon ombilical et ne respirait plus. Les soins appropriés ont été prodigués au bébé qui a été transporté d'urgence au Neonatal Intensive Care Unit pour être réanimé. En vain». Le père du nourrisson a fait parvenir une plainte au ministère de Santé peu après.

Revenant sur l’enquête indépendante réclamée par Anwar Husnoo, Xavier-Luc Duval a voulu savoir pourquoi il n’y a eu aucune communication à ce sujet jusqu’à l’heure. Ce, alors que d’autres cas de négligence médicale alléguée ont été traités en moins de deux semaines. «Un comité siégera bientôt. Le médecin qui devait dirigeait ce comité est occupé sur un autre Fact-Finding Committee pour le moment», a déclaré le ministre de la Santé.

Dans la foulée, le leader de l’opposition a voulu savoir si le gynécologue qui s’occupait de Husna Beekareea était sur place au moment de l’accouchement. Réponse à laquelle Anwar Husnoo n’a pas pu répondre et a simplement déclaré qu'il «y avait un médecin formé pour faire les accouchements ». «Y avait-il un pédiatre dans la salle ?» devait renchérir Xavier-Luc Duval. «Non, il n’y en avait pas. Mais des instructions ont été données de même que les traitements appropriés. Toutes les procédures ont été faites», a rassuré le ministre.

Loin de vouloir lâcher prise, Xavier-Luc Duval a déclaré que suivant tous ces cas de négligence médicale, il faudrait revoir les procédures. «Les procédures sont là. Tout a été fait», a indiqué Anwar Husnoo. Une déclaration qui a poussé le député du Parti travailliste, Arvin Boolell a dire que «le ministre est en train d’induire la Chambre en erreur».

Anwar Husnoo a également indiqué lors de la PNQ de ce mardi que des appels d’offres ont été lancés pour la mise sur pied de deux salles Neonatal Intensive Care Unit. L’une sera aménagée à l’hôpital Victoria, à Candos et l’autre à l’hôpital Jeetoo, à Port-Louis.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires