Relogement «temporaire» des familles de Cité Longère: «Ki, nou dan prison-la?»

Avec le soutien de
Les maisons en tôle destinées à quelque 150 familles, construites sur le terrain de foot à proximité de la NHDC de Baie-du-Tombeau.

  Les maisons en tôle destinées à quelque 150 familles, construites sur le terrain de foot à proximité de la NHDC de Baie-du-Tombeau.  

«Kazot lisien». C’est ainsi que les familles qui devraient être relogées à la cité Longère qualifient les maisons temporaires qui ont été construites sur le terrain de foot de la localité. «Ki, nou dan prison-la?» se demandent-elles.

Alors ministre du Logement et des terres, Showkutally Soodhun avait annoncé en août 2017 que 150 familles de cité Longère, à Baie-du-Tombeau, deviendraient propriétaires d’une maison individuelle d’ici à deux ans. Il avait aussi précisé que le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lui avait donné l’accord pour allouer Rs 225 millions à ce projet.

Presque un an après, c’est la déception. Ces familles sont remontées contre le nouvel emplacement des maisons qu’elles devraient occuper à partir du mois d’août. Outre le fait que l’espace est restreint, elles devront toutes utiliser des toilettes et des salles de bain communes. Ce qu’elles déplorent. «Si zot okipé, ki pou fer? Gramatin kan bizin al travay, bizin atan enn par enn fini?»

Ce n’est pas tout. «Nou pa pou gagn drwa amenn frizider, masinn-a-lavé, ni gran lili», disent-elles. «Nou pa pou gagn drwa les fami vinn kot nou, laport pou fermé enn ler», ajoutent-elles. D’ailleurs, certaines familles envisagent de ne pas déménager dans les maisons temporaires. «Nou préfer ress laba, dan nou lakaz tol. Nou ti pé viv bien, nou ti pé viv trankil», clament-elles.

Sollicité pour une réaction sur les maisons en tôle construites sur le terrain de football à proximité des maisons de la National Housing Development Company de Baie-du-Tombeau, le directeur Gilles L’Entêté soutient que  ces structures sont temporaires. «Zot lakaz pou paré lané prosenn é pou manifik. Bann lakaz-la pou krazé par faz a partir lafin di mwa ou bien komansman août. Pou aranz 150 lakaz», précise-t-il. Avant d’ajouter : «Pou éna Day Care Centre, Community Centre é inn met an plas enn asosiasion.»

La réponse de Soodhun

Répondant à une Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, sur le dossier des squatters, le 15 juin 2017, Showkutally Soodhun, ministre du Logement et des terres de l’époque, avait déclaré que les travaux pour reloger les squatters seraient entamés en 2018. Il avait expliqué qu’une agglomération pouvant accueillir 75 familles serait construite à Baie-du-Tombeau, notamment.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires