Il poursuit son ex-partenaire pour lui avoir transmis le VIH

Avec le soutien de
Les deux jeunes se sont rencontrés près du centre communautaire de Riambel.

Les deux jeunes se sont rencontrés près du centre communautaire de Riambel.

Leurs regards se sont croisés. C’était au mois d’août ou septembre 2016, à proximité du centre communautaire de Riambel. Ils sont devenus amis. Mais leur relation s’est terminée par une plainte pour contamination au virus du sida, mercredi 4 juillet.

Le plaignant, 25 ans, qui habite Chemin-Grenier, est alors parti vivre sous le toit de son petit ami à Riambel. Pendant deux semaines qu’ils étaient ensemble, il était consentant pour des relations sexuelles.

Mais un jour, après une dispute, il a décidé de rentrer chez lui. Par la suite, il s’est rendu à l’île de La Réunion où il a épousé un homme de 45 ans. Son ancien petit ami n’arrêtait pas de le harceler pour qu’il retourne au pays. Devant son refus, l’habitant de Riambel lui a avoué qu’il lui avait transmis le VIH/sida.

Pour en avoir le cœur net, il a effectué un test un premier test à La Réunion et un deuxième à Maurice. Le résultat a effectivement confirmé qu’il est infecté.

En conséquent, en début de soirée, mercredi, il s’est rendu au poste de police de Souillac pour porter plainte pour sodomie contre son ancien petit ami. Les policiers le recherchent.

Peu après 19 heures, un jeune homme quelque peu hésitant se présente au comptoir du poste de Souillac. Il arrive malgré tout à se confier à un policier et lui dire la raison de sa présence. Opérateur dans un centre d’appels le jeune homme devait faire le récit de sa vie. De son premier contact avec l’habitant de Riambel à son mariage à La Réunion. Le jeune homme a déclaré qu’il est très stressé par cette situation. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires