MMM: «L’amertume est loin d’avoir disparu…»

Avec le soutien de
Paul Bérenger face à la presse, mercredi 4 juillet, à l’issue de la réunion du bureau politique du MMM.

Paul Bérenger face à la presse, mercredi 4 juillet, à l’issue de la réunion du bureau politique du MMM.

La crise a été désamorcée. Reste à savoir pour combien de temps. «Les dernières heures ont été intenses», a concédé Paul Bérenger, hier mercredi 4 juillet, à l’issue de la réunion du bureau politique (BP) du MMM lors de laquelle l’équipe dirigeante a été constituée. «Nous sommes passés par des moments difficiles.»

Et selon nos recoupements, les tractations «intenses» et tendues se sont poursuivies hier. L’objectif était de concilier les positions d’Ajay Gunness et de Reza Uteem. L’ancien secrétaire général des Mauves est monté en grade et devient le no.2 du parti. Reza Uteem quitte, lui, le Deputy Leadership pour la présidence.

Ce dernier était en rogne depuis l’élection du BP du samedi 30 juin, où Ajay Gunness a réussi à faire entrer pas moins de 12 de ses hommes. En effet, dès l’annonce des résultats, Reza Uteem, ainsi qu’une partie du BP, avaient reproché à l’ancien secrétaire général d’avoir mené une campagne «communale».

Toujours est-il que s’il s’agit d’une promotion pour Ajay Gunness qui devient no.2 du MMM, ce n’est pas tout à fait le cas pour le député du n°2, Port-Louis Sud–Port-Louis Central. «En choisissant la présidence, qui est davantage un poste honorifique, il a accepté de faire des concessions», explique un membre du BP. Ce qui a permis une sortie de crise. Reste que «l’amertume découlant de l’élection de samedi est loin d’avoir disparu», estime notre source.

Ajay Gunness peut, lui, savourer sa victoire, même si son équipe se trouve exclue des postes de responsabilité, à l’exception de Dev Kissoondoyal, qui devient trésorier adjoint. Il fait d’une pierre deux coups. Non seulement il se voit promu et devient le no.2 du parti en remplacement de Pradeep Jeeha, mais il réussit aussi à barrer la route à Madun Dulloo, qui était le candidat initial de Paul Bérenger à ce poste.

Et concernant Madun Dulloo justement, il ne devrait pas être coopté de sitôt ; Paul Bérenger a annoncé une seule cooptation pour samedi 7 juillet, celle de Sheila Bunwaree, en vue de présider le Policy Council.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires