Human Trafficking Report 2018: Maurice égratigné pour la troisième année consécutive 

Avec le soutien de
(photo d’illustration) Manifestation d’ouvriers étrangers devant le ministère du Travail.

(photo d’illustration) Manifestation d’ouvriers étrangers devant le ministère du Travail.

Rétention des passeports des travailleurs étrangers, aucune aide pour les rapatrier, absence de registre des victimes de trafic humain… Autant de réprimandes faites à Maurice dans le dernier Human Trafficking Report 2018. Ce document du département d’État américain établit un classement des pays en matière de lutte contre le trafic humain.

Ainsi, comme depuis trois ans déjà, Maurice reste dans la catégorie Tier 2, soit les pays considérés comme les moins bons élèves. Le rapporte note que bien que le Combatting of Trafficking In Persons Act de 2009 ait été voté, le pays n’atteint pas les critères standards pour l’élimination du trafic humain. Maurice se fait notamment taper sur les doigts concernant l’insuffisance des mesures prises pour réduire les cas de prostitution, ainsi que d’exploitation des travailleurs étrangers.

Le document relève également le manque de coordination entre ceux qui font appliquer les lois et ceux qui poursuivent les contrevenants. Un manquement qui pousse les victimes à ne pas aller de l’avant avec leurs plaintes. Cela s’applique dans les cas de prostitution infantile, prostitution des adultes et aussi des travailleurs étrangers exploités. Le rapport reproche, dans la foulée, à l’État mauricien de ne pas avoir un mécanisme central de collecte d’informations.

Malgré tout, le département d’État américain note que quatre cas de prostitution infantile ont été rapportés, impliquant six individus dont un ressortissant français. À ce jour, des poursuites ont été entamées contre 26 personnes. Reste que le processus judiciaire prend trop de temps.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires