Mon-Loisir: «Lekol Anou Grandi met l’accent sur les capacités de l’enfant pas sur son handicap»

Avec le soutien de
Lekol Anou Grandi a fêté ses 20 ans, mardi 3 juillet.

Lekol Anou Grandi a fêté ses 20 ans, mardi 3 juillet.

C’est pour leur fille Amsi, une autiste, que Rama et Gina Poonoosamy ont lancé Lekol Anou Grandi. Vingt ans plus tard, l’institution située à Mon Loisir, Rivière-du-Rempart, accueille 98 élèves et en a vu passer des centaines d’autres. À l'occasion de cet anniversaire célébré, mardi 3 juillet, Gina Poonoosamy, la manager de l’école et la directrice de l’association Anou Grandi, revient sur les débuts et les objectifs de l’établissement. 

L’enfant est au centre de Lekol Anou Grandi. «Nous ne mettons pas l’accent sur son handicap mais sur ce qu’il peut faire», indique la manager. L’enfant peut d’ailleurs faire montre de ses talents à travers toute la panoplie d’activités proposées : danse, natation, musique, jardinage etc. «Aujourd’hui il y a une grande joie dans mon cœur», confie la cofondatrice de Lekol Anou Grandi.

Gina Poonoosamy se réjouit aussi des créations réalisées par les élèves et des professeurs et qui sont exposées ce mercredi 4 juillet dans le cadre d'une journée portes ouvertes. Dessin, peinture, papier mâché, sculpture... les artistes ont tout mis en oeuvre pour laisser libre cours à leur imagination. «Merci pour cette création», dit la manager. 

Le Dr Sandeep Prayag, pour sa part, invite le public à admirer ces créations. Médecin généraliste à l'hôpital du Nord, il aide bénévolement les élèves de Lekol Anou Grandi. Il salue l'encadrement que leur donnent les professeurs.

À voir également Lekol Anou Grandi en images

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires