Transfert de bail: «Je n’ai jamais commis de fraude», affirme Soodhun

Avec le soutien de
Selon l’ex-ministre, en 2015, une compagnie chinoise se serait intéressée aux villas. Et qu’il avait déjà donné celles-ci à son fils.

Selon l’ex-ministre, en 2015, une compagnie chinoise se serait intéressée aux villas. Et qu’il avait déjà donné celles-ci à son fils.

L’ancien ministre du Logement et des terres n’en démord pas. «Je n’ai jamais commis de fraude. Je n’ai jamais utilisé ma position comme ministre pour obtenir une faveur quelconque», affirme-t-il dans un entretien publié sur un média en ligne. Il y a donné sa version quant à la «vente» d’un terrain.

L’express a mis en exergue, dans son édition du 30 juin, que Showkutally Soodhun a toujours nié être intervenu en faveur de son fils pour que la société de ce dernier obtienne un bail de 60 ans sur 2 000 m2 de Pas géométriques pieds dans l’eau, à Grand-Baie. Et ce, même si le contrat du bail a été signé en juin 2015, alors qu’il était ministre du Logement et des terres.

Dans son entretien, l’ex-ministre a, lui, indiqué qu’il a acheté le terrain sur lequel il a fait construire des villas en 2006. Soit lorsqu’il était député de l’opposition. Selon lui, il l’aurait donné à son fils en 2012.

Cependant, selon l’ex-ministre, en 2015, une compagnie chinoise se serait intéressée aux villas. Père et fils auraient pris la décision de vendre. «Nou’nn vann sa bon marsé. So pri ti boukou pli ser», a-t-il avancé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires