Mondial: télés publiques, parents pauvres des matchs

Avec le soutien de
Les chaînes publiques, à l’instar de la MBC, ont ainsi obtenu que «des miettes» en négociant avec des diffuseurs.

  Les chaînes publiques, à l’instar de la MBC, ont ainsi obtenu que «des miettes» en négociant avec des diffuseurs.  

Nous ne sommes pas tous égaux aux yeux du Mondial. Pour cette Coupe du monde 2018 en Russie, il fallait payer cher pour obtenir l’intégralité des 64 matchs de foot. La Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) ne peut qu’en diffuser 32.

Toutefois, en 2014, la situation était quelque peu différente. Maurice avait obtenu l’intégralité des droits pour le Mondial au Brésil, grâce à l’African Union of Broadcasters. Mais, cette année, la Fédération internationale de football association (FIFA) a donné la priorité aux diffuseurs des chaînes privées. Un appel d’offres a eu lieu par continent. Et ceux qui ont proposé les plus grosses sommes ont remporté les enchères. Les chaînes publiques ont ainsi obtenu que «des miettes» en négociant avec des diffuseurs.

Maurice se trouve affilié au continent africain. Les droits y sont négociés par un groupe de diffuseurs ou par des chaînes. Mais souvent, celles-ci ne sont pas retranscrites chez nous.

Selon nos informations, la MBC n’a pu participer aux appels d’offres car cela aurait voulu dire qu’elle aurait dû négocier pour toute l’Afrique. Dans les milieux concernés, on indique qu’il est cependant possible de négocier des droits pour quelques matchs. Ce même principe s’applique aux différents championnats de football dont l’English Premier League.

Dans le cas des opérateurs de bouquets satellitaires, il fallait négocier avec des diffuseurs. Canal+ Maurice diffuse le Mondial et la Ligue des Champions en intégralité après avoir remporté les droits. Canal+ a d’ailleurs été désigné diffuseur officiel de la Coupe du monde et fait partie des chaînes qui négocient les droits pour tous les pays où elles sont implantées, dont Maurice. C’est l’une des raisons qui explique que ses abonnés peuvent suivre les deux à trois matchs quotidiens.

(Re) diffuseurs

Au niveau de l’Afrique, les droits sont négociés pour le continent et par les diffuseurs dans chaque pays. Ce qui a été le cas de DSTV. La chaîne privée SuperSport, est présente dans de nombreux pays africains et ses abonnés ont pu suivre les matchs.

Parabole Maurice et MyT, eux, sont des rediffuseurs. Ils ont choisi de se tourner vers un diffuseur connu en Afrique : StarTimes. Celui-ci a acquis, à des fins de diffusion, les droits TV de ce Mondial 2018 pour l’Afrique subsaharienne.

Cette société chinoise veut rivaliser avec Canal+ en Afrique et sur de nombreux marchés. Elle est présente dans les bouquets des abonnés. Chaîne payante, elle fait partie de certains bouquets et options. Chez MyT, Star-Times est inclus dans le Sports Pack, qui coûte Rs 499 mensuellement pour un contrat d’un an.

Dans le cas de Parabole Maurice, les abonnés ayant choisi les bouquets Candy, Crispy, Footy et Smarty, bénéficient de la chaîne StarTimes, sans frais supplémentaires.

Même si nous recevons les chaînes TF1 et Bein Sport, elles ne diffusent qu’en France. Les matchs, sont, eux, occultés.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires